PressePSGRadio

PSG : Stéphane Bitton l’affirme, les dirigeants du PSG sont des footix

Le Paris Saint-Germain vit une période des plus compliquées. Les Franciliens vont devoir relever la tête après une nouvelle humiliation en Ligue des champions.

Les supporters du Paris Saint-Germain vont encore avoir la gueule de bois pour un bon moment. Déjà marqués par la Remontada du FC Barcelone en 2017, les voilà encore meurtris après avoir vu le PSG s’incliner (1-3) au Parc des Princes face à Manchester United. Une défaite de trop pour certains, qui ont décidé de crier leur mécontentement par des tags au Camp des Loges. Les observateurs ont également beaucoup été déçus, à l’image d’un Stéphane Bitton exaspéré.

Stéphane Bitton dénonce le fiasco de la direction du PSG

Sur l’antenne de France Bleu Paris, le journaliste a voulu analyser l’élimination du PSG en prenant du recul. Pour lui, rien ne va à la direction du club. “C’est dommage parce qu’au départ de l’aventure qatarie, ça s’était bien passé, il y a avait quelqu’un comme Leonardo qui connaissait le football et qui avait mis en place quelque chose d’intéressant. Il avait fait venir Ancelotti. Ces deux garçons sont partis, faudrait déjà se poser la question de savoir pourquoi. C’est qu’on ne les a pas laissés travailler comme ils le souhaitaient. C’est dommage, parce qu’ils avaient la capacité de réussir. Et derrière, il y a eu une succession de fiascos et de choses incompréhensibles. Je voudrais prendre un exemple, l’arrivée de Buffon au PSG. Sportivement, elle est totalement incompréhensible, elle est symbolique de ce qui ne va pas aujourd’hui au Paris Saint-Germain. Ce garçon est charmant. Il a un passé et probablement pas un futur. Qu’est ce qui vous pousse à faire venir quelqu’un qui a 40 ans dans un club qui est en train d’essayer de se construire et qui possède un gardien qui est déjà Champion du monde (Alphonse Areola). Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres”, a notamment déclaré Stéphane Bitton, désolé de la gestion du club parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page