Radio

TV : Canal+ ne veut plus payer la Ligue 1, Maxime Saada n’a aucune pitié

Avec l’arrêt des championnats européens, la question des droits télévisuels commence à se poser sérieusement. Canal+, détenteur d’une partie de la Ligue 1, ne compte plus verser d’argent aux clubs.

Le football français subit la crise liée au coronavirus de plein fouet. La Ligue 1 ainsi que la Ligue 2 sont au point mort. Canal+, qui détient une partie des droits télévisuels, n’a pas donné ces dernières heures, le versement initial prévu de 110 millions d’euros de droits à la Ligue 1. Le président du groupe Canal+, Maxime Saada, a tenu à mettre les choses au clair ce lundi matin.

“On n’a pas à assurer les trésoreries des clubs de football français”

Sur les ondes d’Europe 1, le dirigeant n’a pas fait dans la langue de bois. “Ce qui est prévu, c’est que quand on n’est pas livré on ne paie pas. C’est notre droit. il y a une mécanique juridique. Le calcul de la Ligue est faux et n’est pas pertinent. Il n’est pas dans le contrat. On n’est pas une banque. J’assure la pérennité du groupe Canal qui lui aussi est impacté. On n’a pas à assurer les trésoreries des clubs de football français. Dans tous les pays on a suspendu les paiements. Ce n’est pas un cas français. Les discussions avec la Ligue ? On va se parler. Mais les relations ne sont pas simples. On a un contentieux avec la Ligue qui avait déjà déplacé des matches. On a une relation un peu compliquée. On se souvient des présidents qui s’étaient réjouis lors du dernier appel d’offres et qui avaient félicité les deux vainqueurs. Mais ce n’est pas le sujet, on applique la loi”, a notamment martelé Maxime Saada, qui entend bien se faire respecter dans cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer