Radio

TV : Le foot à la télé, c’était mieux avant

Avec le fiasco Mediapro, c’est toute l’économie du football français qui est en danger. Mais d’une manière plus générale, c’est le foot en tant que sport qui est lui aussi sur la sellette.

Tout le monde le sait, la consommation du football a grandement évolué ces dernières années. Avec la nouvelle génération, les matchs de foot se résument souvent aux meilleures actions de la partie sur les réseaux sociaux. Si l’arrivée de Free en Ligue 1, via une application qui montre des bouts d’actions en quasi-direct, montre que la diffusion du foot en France est en train de changer, certains spécialistes sont beaucoup plus inquiets pour l’avenir du sport roi. À cause de l’ultra-libéralisme du foot business, et notamment avec les Droits TV, le foot est en train de se couper de son futur public. C’est en tout cas l’avis de Sébastien Tarrago.

« Les gens ne peuvent plus regarder le foot… »

« Ils sont en train de tuer le foot ! Les jeunes regardent de moins en moins la L1. C’est spectaculaire… Cette course à l’argent… J’espère que cette bulle va éclater ! Même si je suis triste pour tous les gens qui sont impactés. Mais cette bulle est insensée. Les gens ne peuvent plus regarder le foot… Il y a 20 ans, la Ligue des Champions était sur TF1 en accès gratuit. Mais aujourd’hui, les gens n’ont plus accès au foot. Car une personne se construit un amour pour ce jeu à travers son enfance. Et si l’enfant ne se construit pas des souvenirs petit, il n’aimera pas le foot plus tard. Aujourd’hui, il y a plein de gens qui n’ont pas les moyens de se payer du foot… La solution franco-française n’existe pas. Il faudrait des règles européennes. Il faudrait que le foot soit accessible au plus grand nombre, en dehors des équipes nationales… Là, le foot, dans son ensemble, est en danger ! », a confié, sur RTL, le journaliste de La Chaîne L’Equipe, qui espère que Canal+ et beIN Sports récupéreront les Droits TV de tout le football en France, histoire de proposer une offre plus abordable aux fans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page