Radio

TV : Télé pompes funèbres, le drôle de surnom de Grégoire Margotton

Depuis quelques années maintenant, Grégoire Margotton fait partie des meilleurs commentateurs de l’Hexagone. Son duo avec Bixente Lizarazu plait à beaucoup de fans.

Les fans de football sont très exigeants en général sur les profils de commentateurs qu’ils écoutent lorsqu’ils regardent un match. Mais s’il y en a bien un qui fait l’unanimité, c’est Grégoire Margotton. Le journaliste a fait les beaux jours de Canal+ avant de passer chez TF1 pour commenter les matchs de l’équipe de France. Pourtant, avant d’en arriver là, Grégoire Margotton a beaucoup travailler, car comme il l’indique, sa voix n’était pas posée comme elle l’est aujourd’hui.

“C’est venu avec le temps parce que j’avais une voix d’outre-tombe”

Sur l’antenne de France Bleu Paris, le journaliste a été franc sur le sujet. “Je ne pense pas que tu puisses travailler un style, si style il y a d’ailleurs. Tu peux travailler et travailler ton match. Tu es bien meilleur commentateur au bout de 200 matchs, encore mieux au bout de 1000 matchs. Encore une fois, si tu connais bien les joueurs, le stade, la compétition et le pays, le but est de fermer sa fiche d’infos parce qu’on sait tout. C’est venu avec le temps parce que j’avais une voix d’outre-tombe, on m’appelait télé pompes funèbres en école de journaliste. Je n’étais pas fait pour ça. Dans mes premiers matchs, on s’endormait et c’était insupportable. J’ai miss beaucoup de temps avant de mettre de la vie et de l’émotion”, a notamment indiqué Grégoire Margotton, qui commentera l’Euro dans les prochains mois sur TF1.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page