Réseaux Sociaux

CDF : Versailles abandonné, le PSG prend cher

Les quatre demi-finalistes de la Coupe de France sont donc d’ores et déjà connus, et un petit poucet très surprenant et entraînant y a fait une entrée plus que fracassante. 

Qui aurait pu croire que le FC Versailles 78 serait aujourd’hui parmi les quatre demi-finalistes de la Coupe de France ? Véritable sensation au sein de la compétition phare hexagonale, l’écurie de N2 a passé tous les échelons et postule aujourd’hui au trophée final. Opposé à l’OGC Nice, tombeur de l’Olympique de Marseille en quart (4-1), au tour suivant, il y a fort à parier que ce ne sera pas une mince affaire pour Christophe Galtier et ses hommes. Néanmoins, la tâche de Versailles s’en est vue compliquer un chouïa ce jour avec un imbroglio qui ne rend pas vraiment service au football français et à son image, loin s’en faut. 

En effet, ne possédant pas les infrastructures nécessaires pour accueillir un tel choc au sein de son antre, le FC Versailles 78 cherchait une solution de repli pour pouvoir recevoir les Aiglons dans les meilleures conditions possibles. Une requête avait, dans cette optique, été faite au PSG afin d’utiliser son enceinte du Parc des Princes. Problème, cette requête a été repoussée par le club de la capitale et, ne trouvant pas d’autres solutions viables dans la région, les Versaillais doivent se rendre à l’évidence : ils devront défier l’actuel troisième de Ligue 1 sur ses terres. Un état de fait qui a littéralement mis hors de lui Vincent Duluc. En effet, sur son compte Twitter, le journaliste s’est insurgé face à ce manque de soutien envers un club de la région parisienne. 

« Ce sera l’une des grandes défaites du football français cette saison. Dans quel autre pays européen de football, dans quelle autre capitale cela peut-il arriver ?(Versailles, c’est autant Paris que Saint-Germain) », a pesté un Vincent Duluc outré par cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page