Réseaux Sociaux

Chelsea : Bruno Constant enterre Timo Werner le fantôme

Après un premier exercice de haute volée sous sa houlette, avec notamment une Ligue des Champions à la clé, la seconde saison de Thomas Tuchel à la tête de Chelsea n’est pas vraiment du même ton. 

Si Chelsea est toujours bien positionné au sein des quatre places qualificatives à la Ligue des Champions en Premier League et est qualifié en quarts de finale de cette même compétition, de nombreuses failles apparaissent au grand jour depuis de longs mois désormais. En effet, pas vraiment connu pour son jeu attrayant, Thomas Tuchel voit son équipe patiner en championnat et, de facto, nombre de joueurs afficher un niveau cataclysmique. Recruté en grandes pompes l’été dernier en provenance de l’Inter pour une somme plus que rondelette, Romelu Lukaku ne réussit pas vraiment son come-back en terres londoniennes, c’est un euphémisme. Le technicien allemand ne peut pas non plus compter sur son autre attaquant censé être phare, Timo Werner.

Le cauchemar Timo Werner  

Ce samedi, les Blues ont totalement sombré devant leur public face à la modeste écurie de Brentford sur le score plus que cinglant de 1-4. Un succès des visiteurs qui nous a permis de revoir de vieilles connaissances puisque Cristian Eriksen, qui revient de loin suite à des soucis cardiaques, et Yohane Wissa, l’ancien lorientais, ont permis à leur équipe de prendre le large. Un naufrage qui n’a pas du tout été arrangé par un secteur offensif des plus pauvres. En effet, placé à la pointe de l’attaque, Timo Werner a une énième fois été transparent. Les chiffres de sa prestations indigente mettent bien en exergue cet état de fait : seulement 26 ballons touchés pour 8 pertes de balles, aucun dribble réussi et aucune frappe tenté lors du premier acte. Se basant sur cette copie, Bruno Constant s’est payé celui qui, pourtant, reste un membre important et décisif de la sélection allemande.

« Toujours important de rappeler le vrai niveau de Timo Werner sous le maillot de Chelsea, à l’image de sa première période contre Brentford. Un cauchemar… », a lancé un Bruno Constant désabusé devant les prestations de Timo Werner avec Chelsea. Il faut dire que l’attaquant de 26 ans brillait de mille feu du côté de Leipzig où il a martyrisé les défense de Bundesliga entre 2016 et 2020. Depuis cette époque, ce n’est qu’une pâle copie de celui qu’il a été avant son arrivée à Chelsea. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page