Réseaux Sociaux

L1 : Bordeaux ne sera pas seul à trembler, Romain Molina prévient

Les Girondins de Bordeaux se sont écroulés face à Lorient (4-1) ce dimanche en Ligue 1. Le club prend l’eau de tous les côtés en cette fin de saison.

Les supporters de Bordeaux ont beaucoup de raisons d’être en colère concernant la gestion de leur club. Ces dernières heures, King Street officialisait sa volonté de lâcher les Girondins, trop peu rentables pour le fonds d’investissement américain. La situation est chaotique pour le FCGB, qui connait également de grosses difficultés sur le plan sportif, en atteste la nouvelle défaite en Ligue 1 face au FC Lorient ce dimanche. Difficile de prévoir l’avenir pour Bordeaux. Romain Molina ne dira pas le contraire, lui qui prédit également la chute possible d’autres clubs.

“Cette mise sous protection judiciaire d’un grand club va en appeler d’autres”

Lors d’une vidéo YouTube, le spécialiste en a dit plus sur le sujet. “M6 était très heureux de se séparer du club et de ce panier percé qu’étaient devenus les Girondins de Bordeaux. (…) King Street se retire et c’est terrible. Cette fin de saison est apocalyptique. On pourrait craindre une relégation sportive en deuxième division vu le niveau. Mais on peut aussi se demander ce que risque vraiment Bordeaux. Le règlement a heureusement changé. (…) Auparavant, il y avait une relégation automatique s’il y avait un club en redressement judiciaire. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Ils ont jusqu’au début de la nouvelle saison pour trouver une solution. Le club de Bordeaux ne craint pas une faillite parce que King Street a les fonds pour payer les salaires. King Street veut du temps pour retrouver un repreneur. C’est surtout une question de temps. Il y a des dettes et des traites à payer. Bordeaux a des déficits structurels de 20 à 30 millions par saison. Si tu rajoutes une saison catastrophique, des stades vides et l’incertitude des droits tv, il va falloir être costaud pour passer la DNCG. Cette mise sous protection judiciaire d’un grand club va en appeler d’autres. On pense à Ajaccio, Saint-Etienne, le PFC, Caen… Même un club comme Lyon, s’ils ne vendent pas cet été, ça va être compliqué même s’ils ont des actifs”, a notamment indiqué Romain Molina, qui devrait avoir éclairé certains fans sur la situation actuelle en France.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page