Réseaux Sociaux

L1-L2 : Romain Molina dénonce une fraude à la DNCG

Malgré le contexte difficile, aucun club français n’a subi une rétrogradation suite à son passage devant la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). Mais il s’en est fallu de peu pour l’un d’entre eux, qui aurait présenté de faux documents.

Entre les conséquences de la crise sanitaire et les pertes liées à l’abandon du diffuseur Mediapro, les pensionnaires de Ligue 1 et de Ligue 2 souffrent sur le plan financier. Et la situation devrait empirer si l’on en croit Jean-Marc Mickeler. « À la fin de la saison prochaine, suivant les transferts réalisés, on aura une perte comprise entre 500 millions et 1 milliard d’euros, a estimé le patron de la DNCG, dans entretien accordé au journal L’Equipe. Il va falloir que les actionnaires remettent au pot dans une situation où plusieurs m’ont dit : “Jean-Marc, tu es gentil, mais c’est la dernière fois.” »

« C’est passé sans souci »

« Ils sont nombreux à être au bout de leur capacité ou volonté de boucher les trous. Le pire est à venir », a prévenu le dirigeant, dont la description et l’avertissement sont approuvés par Romain Molina. Sauf que le journaliste croit savoir qu’un club professionnel a rassuré le gendarme financier et son patron Jean-Marc Mickeler de manière illicite. « Il a totalement raison, mais la DNCG doit aussi faire attention vu qu’un club professionnel a tranquillement montré des faux documents (et c’est passé sans souci…) », a-t-il lâché sur Twitter, sans révéler le nom du club coupable. De quoi inciter la commission à réétudier les dossiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page