Réseaux Sociaux

L1 : La VAR et les arbitres, Grégory Schneider est écoeuré

Depuis son instauration, la VAR fait beaucoup parler les observateurs. Et pour Grégory Schneider, la vidéo ne fait pas les affaires du football.

Quelques années après son instauration dans le monde du football, le vidéo arbitrage est encore très loin de faire l’unanimité. Si certaines erreurs sont corrigées grâce à la VAR, ce n’est pas le cas d’autres situations, qui font débat. Lors du match entre le Paris Saint-Germain et Angers ce vendredi soir au Parc des Princes, les arbitres de la rencontre n’auront pas vécu une soirée facile. D’abord un penalty oublié sur Mauro Icardi en première période, puis un penalty très généreusement accordé au PSG après une faute de ce même Icardi en début d’action. Pour Grégory Schneider, la VAR ne marche pas.

« Il est là, tranquille, avec son sandwich au thon »

Sur son compte Twitter, le journaliste a en effet donné son avis sur le sujet. « Avant, au moins, l’arbitre devait regarder dans les yeux les joueurs qu’ils venaient d’entourlouper. Avec le VAR, il n’a même plus ce (léger) désagrément. Il est là, tranquille, avec son sandwich au thon. A l’abri », a notamment indiqué Grégory Schneider, qui peste contre le fait que les arbitres sont de plus en plus déconnectés du jeu depuis l’apparition de la VAR. Reste à savoir si des améliorations seront faites dans le futur, alors que certains voudraient l’arrivée du vidéo arbitrage sur les hors jeu pendant le prochain Mondial au Qatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page