Réseaux Sociaux

L1 : Une VAR défaillante, Hervé Penot et Philippe Doucet s’écharpent

Ce dimanche, le match entre l’Olympique Lyonnais et le LOSC a été marqué par une décision arbitrale de Clément Turpin qui fait beaucoup parler. Les Gones auraient en effet pu égaliser grâce à Lucas Paqueta.

L’Olympique Lyonnais s’est incliné face au LOSC ce dimanche soir en Ligue 1. Un résultat qui pourrait coûter très cher aux hommes de Peter Bosz dans la course au podium. Si les Gones auront réalisé de belles choses, ils auront néanmoins manqué d’efficacité au moment de conclure. Aussi, une décision arbitrale aura causé du tort aux Rhodaniens. Après un bon pressing de l’OL, Leo Jardim, le gardien de Lille, aura raté son dégagement devant Lucas Paqueta, qui finira par marquer et donc égaliser. Dans un premier temps, le but a été accordé avant que VAR n’appelle Clément Turpin pour lui signaler une potentielle faute de Paqueta sur Jardim. Finalement, les images montrées convaincront l’arbitre de ne pas accorder le but au Brésilien. De quoi causer l’ire des fans de l’OL et des détracteurs du VAR.

Sur Twitter, les débats ont été nombreux entre les internautes, fans et autres observateurs. Philippe Doucet et Hervé Penot ne diront pas le contraire :

Philippe Doucet : “Hervé Penot, alors comme ça, tu ne parles plus du VAR ? Il a, sous tes yeux, inversé une bonne décision d’arbitre et j’aurais aimé que tu constates que le VAR crée aussi des erreurs quand il est mal utilisé. Les hommes plus forts que la machine. Pour le meilleur et le pire !”.

Hervé Penot : “On sort d’une séquence où la var a été précieuse. Et surtout la var ne décide de rien. C’est une aide pour arbitre. Rien de plus. Ensuite il décide. Mais ne jamais se tromper, c l’arbitre qui a la décision finale. La preuve. Et à mes yeux il y a faute sur Renato au début…”

Philippe Doucet : “Tu t’extasies chaque semaine sur un VAR pourtant bien mal utilisé. Hier, un VAR sérieux étudie d’abord la faute sur Renato. Apparemment, pas fait et pas montré à Turpin. Puis étudie jardim autrement qu’avec des ultra-ralentis peu convaincants. Sans compétence, pas de bon outil!”

Hervé Penot : “Mais j’ai le respect de ceux qui travaillent comme arbitres vidéos. Ils peuvent faire des erreurs comme tout le monde mais au final, et c’est capital, c’est l’arbitre qui décide. Donc si Turpin, pas spécialiste du « dejugement « le fait, c son choix. Pas celui de var.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page