Réseaux Sociaux

LdC : Zubizarreta, Rothen, zéro femme… Téléfoot et RMC Sport prennent cher

Ce mardi soir, la Ligue des Champions a repris ses droits après plusieurs semaines d’absence, et notamment avec les matchs du PSG et de Rennes.

Avant le come-back des Coupes d’Europe sur Canal+ et beIN Sports à partir de la saison prochaine, la Ligue des Champions et l’Europa League sont co-diffusées par deux chaînes sportives, sûrement une première en France. En effet, alors que RMC Sport est sous contrat avec l’UEFA jusqu’en 2021, le média d’Altice a décidé de sous-traiter ses droits à Mediapro. Par conséquent, RMC et Téléfoot proposent l’intégralité des matchs de cette saison en C1 et en C3. Les abonnés des deux chaînes ont donc le choix de regarder les matchs sur une chaîne ou l’autre. Mais alors que ces deux médias sont en difficulté, sachant que Mediapro ne veut plus payer les Droits TV de la Ligue 1 et que la chaîne d’Altice n’a plus vraiment d’avenir au-delà de l’année prochaine, les critiques fusent de toutes parts autour de cette première soirée européenne de la saison.

Zubizarreta, Ravanelli et Rothen attaqués

Sur Téléfoot, c’est le choix des consultants vedettes, à savoir Andoni Zubizarreta et Fabrizio Ravanelli, qui fait jaser @LeChercheurDT2. « Je ne parlerais jamais italien comme Ravanelli parle français, ni l’espagnol comme Zubi maîtrise notre langue. Mais d’un point de vue du téléspectateur, il n’y a absolument aucun plaisir à les entendre parler foot. Pourquoi avoir pensé à eux ? Ça me dépasse. Ce sont des noms qui font rêver qui ? », a balancé le twitto, qui trouve que les anciens de l’OM apportent aucune valeur ajoutée. Ensuite, d’une manière plus générale, l’absence de femmes pour ce premier rendez-vous de Champions choque les suiveuses du foot français, comme Charlotte Namura-Guizonne. « Tant de femmes en plateau sur ces deux chaînes qui diffusent, ça pique les yeux. On doit certainement être en train de faire la vaisselle… », a lancé l’ancienne journaliste de Téléfoot, appuyée par Margot Dumont. « On est d’accord. Ben 0 femme en plateau, alors qu’ils en ont des compétentes dans leur rédaction, j’ai du mal », a répondu la journaliste de beIN Sports. Et cerise sur le gâteau, c’est Jérôme Rothen qui en prend pour son grade sur les réseaux sociaux pour ses commentaires assez ternes et critiques lors de PSG-MU.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page