Réseaux Sociaux

Nice-OM : La L1 a touché le fond, ça fait pitié

Dimanche soir, lors de la grande affiche de la troisième journée de Ligue 1 entre Nice et l’Olympique de Marseille, le championnat de France a offert un triste spectacle…

La L1 a vécu un moment d’histoire dimanche soir sur le terrain de l’Allianz Riviera… Quand Monsieur Bastien a relancé le match Nice-OM sans les joueurs du club phocéen, près d’une heure après de violents incidents survenus entre Marseillais et Niçois. En constatant le forfait olympien, puis en arrêtant le match, pour l’instant gagné sur tapis vert par l’OGCN, l’arbitre a ridiculisé la L1. Au moment où la LFP fait la promotion d’un championnat en plein renouveau, avec l’arrivée de Leo Messi au PSG, ces incidents viennent tout gâcher.

Et les médias étrangers n’y sont pas allés de main morte pour décrire ce cataclysme : « Une véritable honte » (Marca), « Une scène lamentable » (AS), « Le chaos à Nice » (Corriere dello Sport), « Pas très nice » (The Sun), « Des scènes de persécution ! » (Sport Bild)… Autant dire que le championnat de France s’est couvert de honte dimanche. Et ce ne sont pas les suiveurs de la L1 qui disent le contraire…

« Cette soirée est d’une tristesse infinie pour notre football »

@SachaNoko : « La Ligue des talents… Une honte ».

@BilelGhazi : « Par contre, on est obligé de se taper cette mise en scène ridicule pour entériner la fin du match ?! ».

@ManuLonjon : « Nos dirigeants manquent de hauteur. On l’a vu pendant les droits Tv, pendant le Covid. Ne pas comprendre que ce qui se jouait ce soir allait bien au delà des intérêts partisans est une faute ».

@kevindiaz11 : « Cette soirée est d’une tristesse infinie pour notre football ».

@doucetphilippe2 : « Un vrai beau pays de foot ! Tous dans le même marécage ! Pitoyable ! Rendez-vous en février après 14 réunions Lfp, fff, cnosf, ministère, puis 17 procès pour savoir où iront les 3 points… ».

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page