Réseaux Sociaux

OL : Hugo Guillemet demande à Lyon de corriger ce problème au mercato

Le week-end dernier, l’Olympique Lyonnais a retrouvé le chemin du succès en championnat face à Montpellier (1-0), grâce une nouvelle fois à Lucas Paqueta.

Cette saison, Lucas Paqueta est vraiment l’homme à tout faire chez les Gones. Titularisé à tous les postes du milieu et de l’attaque, l’international brésilien a toujours été au rendez-vous sous les ordres de Peter Bosz. Que ce soit en pointe pour compenser les absences de Dembélé et Slimani, ou sur un côté pour cacher le manque d’ailiers. Dimanche contre le MHSC, Paqueta a encore été décisif avec un but depuis son couloir droit. Mais cette place ne doit être que provisoire pour le meneur de jeu lyonnais, qui doit pouvoir retrouver l’axe dans les semaines à venir. C’est en tout cas l’avis d’Hugo Guillemet, pour qui l’OL doit recruter deux joueurs offensifs lors du prochain mercato hivernal pour pouvoir remettre Paqueta à sa meilleure place.

« On comprend mieux pourquoi les pistes rêvées sont Azmoun et Corona »

« Encore une fois après le match de dimanche, on comprend mieux pourquoi les pistes rêvées sont Azmoun et Corona. Avec Azmoun en pointe et Corona à droite (ce qui permettrait à Paquetá de revenir en 10), c’est une autre salade. Mais qui saute du onze si Corona vient : Aouar ou Toko Ekambi ? L’OL essaye quand même de vendre Aouar depuis 18 mois… Un problème de défense ? Je pense que le gros problème défensif de l’OL n’est pas le problème des défenseurs. Car en seconde période contre Montpellier, au moins deux joueurs offensifs ont arrêté de presser de manière cohérente. Cette manière de jouer est difficilement tenable car un grain de sable (un être humain qui se relâche, inconsciemment peut-être), dérègle l’ensemble… », a expliqué, sur Twitter, le journaliste de L’Equipe, qui sait que Paqueta en a marre d’être trimbalé de tous les côtés à l’OL…

Un commentaire

  1. C’est vrai que vous les journalistes sportifs spécialisés foot vous avez toutes les solutions. Alors au lieu d’êtres journalistes passez. Vos diplômes d’entraîneur vous serez plus crédibles .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page