Réseaux Sociaux

OM : Alvaro maltraité, Sampaoli et Longoria sont accusés

L’Olympique de Marseille espère accrocher une place sur le podium en fin de saison. Les hommes de Jorge Sampaoli sont actuellement dauphins du Paris Saint-Germain et donc bien partis pour remplir leur objectif.

L’Olympique de Marseille aura encore fort à faire avant de pouvoir sécuriser sa place sur le podium de la Ligue 1. Mais les Phocéens ont de bonnes raisons de croire en leur objectif. Les hommes de Jorge Sampaoli ont fait fort en battant Nice il y a quelques jours dans un match très important pour le haut du classement. Il faudra garder de la régularité pour l’OM, qui n’est jamais loin d’une petite crise passagère. Alors que récemment, le cas d’Arkadiusz Milik faisait parler, c’est désormais au tour d’Alvaro Gonzalez. L’Espagnol vivrait très mal sa mise de côté par Jorge Sampaoli et aurait été autorisé à rentrer en Espagne pour une durée indéterminée. Pour certains observateurs, le comportement de l’OM dans cette histoire n’est pas irréprochable. C’est en tout cas ce que pense Espoirs du Football.

Sampaoli et Longoria mis en cause à propos d’Alvaro Gonzalez

Sur son compte Twitter, le spécialiste a en effet donné son avis sur le sujet. “Je ne suis pas fan d’Alvaro Gonzalez, loin de là. Mais son traitement par l’OM (leader => prolongation => déclassement => poussé vers la sortie) ne grandit ni Sampaoli ni Longoria. L’Equipe nous apprend qu’il a eu l’autorisation de rentrer en Espagne, sans date de retour. Pour parler terrain, j’ai déjà dit à plusieurs reprises que selon moi Alvaro était au mieux un remplaçant. Mais le prolonger en juillet, le conforter en tant que cadre, être heureux de sa baisse de salaire pour signer Harit tout en le poussant vers la sortie en août, c’est bof”, a notamment indiqué le compte Espoirs du Football, qui aurait aimé un peu plus de classe de la part de la direction marseillaise envers Alvaro Gonzalez, qui n’a jamais triché sous les couleurs du club phocéen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page