Réseaux Sociaux

OM : Strootman à Cagliari, Longoria cache la vérité

Prêté à Cagliari pour une saison plus une en option, Kevin Strootman continue de peser sur les finances de l’Olympique de Marseille. Pour le journaliste Mathieu Grégoire, cette opération équivaut à un départ avec indemnités.

Non, l’Olympique de Marseille n’est pas totalement débarrassé de Kevin Strootman. Le milieu est certes prêté à Cagliari pour une saison plus une en option (en cas de maintien en Serie A). Mais jusqu’à la fin de son bail en 2023, le club phocéen continuera de payer 70 % de ses 550 000 euros bruts par mois. Autant dire que le Néerlandais coûte encore cher aux Marseillais. D’où l’analyse de Mathieu Grégoire qui considère ce prêt comme un départ avec indemnités.

Longoria subit les conséquences

« Des erreurs de jugement sur le mercato, des joueurs décevants, il y en a dans tous les clubs. J’ai aussi le souvenir de joueurs payés pour partir (Morientes, Rool, Cissé, Abriel) ou presque (Lucho). Mais une telle catastrophe industrielle, irraisonnée économiquement dès le départ… Même les cas Fanni, Sertic, Bedimo… représentent des peccadilles à côté », a comparé le journaliste de L’Equipe sur Twitter, sans vouloir accabler l’actuel président Pablo Longoria qui subit l’erreur de son prédécesseur.

« Là, niveau gestion, on est dans le non-sens absolu, c’est l’antithèse de ce qu’il faut faire quand on parle recrutement avec Pablo Longoria ou d’autres directeurs sportifs… Longoria en est réduit à camoufler un départ avec indemnités, avec cette histoire de prêt à Cagliari, a dénoncé l’observateur marseillais. On est dans le symbolique. Financièrement, le mal est fait depuis longtemps, et à partir du moment où le joueur ne voulait pas partir dans le Golfe, les options étaient minces. » Pour rappel, Kevin Strootman avait été recruté sous l’ex-président Jacques-Henri Eyraud, sur les conseils du coach Rudi Garcia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page