Réseaux Sociaux

PFC-OL : Aulas est « irresponsable », il se fait détruire sur Twitter

Dans la foulée de l’arrêt du match de Coupe de France entre le Paris FC et l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a pris la parole… pour défendre ses supporters.

En ce moment, et notamment depuis l’arrêt de l’Olympico entre l’OL et l’OM à cause d’un jet de bouteille sur Dimitri Payet, Jean-Michel Aulas ne manque pas une occasion de se faire remarquer. Vendredi soir, après l’arrêt du match entre le PFC et son OL, à cause d’incidents entre supporters pendant la pause, le président des Gones s’est exprimé à chaud : « C’est dramatique pour le football. On a vu encore des choses inacceptables. Je crois que les responsabilités sont partagées. Tout n’est pas à mettre sur le dos de nos supporters. Il faudra bien analyser ce qu’il s’est passé. L’OL n’a pas à prendre l’entière responsabilité des incidents. Il y a eu un enchaînement d’évènements. On va chercher la vérité et d’ailleurs le club a décidé de porter plainte. Si nos supporters sont impliqués, ils seront sanctionnés sévèrement. On me dit que des supporters du PSG étaient là, que les pétards sont venus des supporters parisiens. J’attends de connaître ce qu’il s’est réellement passé ». Un discours qui ne plaît pas vraiment aux suiveurs du football français…

« Son comportement depuis OL-OM est irresponsable »

Pierre Ménès : « Je lis avec plaisir que beaucoup de supporters lyonnais font preuve d’une grande lucidité concernant les incidents de Charlety. Quel dommage que leur président n’ait pas la même lucidité ».

Giovanni Castaldi : « Avec tout le respect que j’ai pour M. Aulas, son comportement depuis OL-OM est irresponsable. Il fait passer son club pour la victime d’un complot. Il n’a absolument rien fait pour apaiser le climat autour de son club. Lyon va mal et il doit être à la hauteur, avant un drame ».

Daniel Riolo : « Comment ne pas se demander si Aulas n’a pas une part de responsabilité dans cette soirée de fous ? Quand on joue la victime et qu’on agite les complots…. ».

Valentin Jamin : « Comme d’habitude, Aulas a défendu son club. On n’attendait pas forcément ça de se part après les incidents contre Marseille. Il a insisté sur le partage des responsabilités. Pour lui, c’est un problème de société ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page