Réseaux Sociaux

PFC-OL : Énorme clash médiatique entre Lyonnais et Parisiens

En punissant le Paris FC et l’Olympique Lyonnais après les incidents survenus lors du 32e de finale de la Coupe de France, la FFF a refusé de trancher. De quoi agacer certains suiveurs parisiens…

Suite aux débordements qui ont touché le Stade Charléty lors de la rencontre entre le PFC et l’OL le 17 décembre dernier, la commission de discipline de la Fédération a donc décidé d’éliminer les deux clubs de la compétition. Si Lyon a logiquement été plus puni que Paris, vu que ce sont les hooligans lyonnais qui ont provoqué les incidents, le PFC a quand même écopé de lourdes sanctions. Outre une amende de 10 000 euros, le club francilien a aussi subi « cinq matchs ferme de suspension de terrain portant sur le Stade Charléty applicable aux cinq prochains matchs officiels »

Une décision qui n’a pas plu aux suiveurs parisiens, comme Christian Ollivier : « La poignée de hooligans lyonnais pourra continuer de se rendre et se mélanger aux supporters du Groupama Stadium, pendant que ceux du PFC (les supporters) seront privés des 5 prochains matchs à domicile. Factuellement c’est exact ? ». Suite à ce tweet du patron de RTL, Karim Djaziri s’est emporté en parlant d’un « parisianisme journalistique ». De quoi provoquer un énorme clash entre plusieurs journalistes parisiens et l’agent lyonnais. 

« Merci de travailler un peu la prochaine fois… »

Philippe Sanfourche : « Régionaliser le débat attise les haines et n’a pas grand sens. C’est juste une question d’éducation. Si j’ai un gosse qui met le feu chez le voisin, je n’accuse pas l’alarme incendie: je présente mes excuses et je paye. En silence ».

Karim Djaziri : « Je n’ai pas le souvenir que vous vous soyez excusé après avoir mis le feu chez le voisin bien que les caméras fonctionnaient… ».

Philippe Sanfourche : « C’est dommage de ne pas être renseigné quand on ouvre un dossier. Il y avait méprise sur le match. Et je l’ai reconnu. Mais pas sur le retard, et il l’a reconnu. Entre personnes bien élevées. Merci de travailler un peu la prochaine fois… ».

Christian Ollivier : « La pauvreté argumentaire d’un agent, d’un conseiller, d’un supporter ? Lyonnais sans aucun doute. Ou j’ai simplement oublié d’être factuel ? ».

Daniel Riolo : « Je suis évidemment d’accord avec Christian et Philippe… La négligence ne peut valoir délinquance…  ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page