Réseaux Sociaux

PSG : Tuchel s’en fout des jeunes, l’accusation tombe

Malgré la tranquille victoire face au Stade Rennais samedi en Ligue 1 (3-0), le Paris Saint-Germain a une nouvelle fois vécu une soirée mitigée…

Au fil des jours, l’infirmerie du club de la capitale se remplit. À cause d’une mauvaise préparation physique et sous la pression de l’enchaînement des matchs tous les trois jours, le groupe de Thomas Tuchel est en train d’exploser en vol. Pour cette rencontre contre Rennes, Bernat, Icardi, Verratti, Draxler, Neymar, Mbappé et Kimpembe figuraient sur la liste des blessés dans l’avant-match. Mais pendant cette rencontre de championnat, l’hécatombe s’est poursuivie, avec les sorties sur blessure de Gueye, Kehrer, Florenzi et Kean… Avec cette équipe de blessés, le PSG aurait pu sauter sur l’occasion pour donner une chance aux jeunes. Mais même pas. Ce que regrette Loïc Tanzi.

« Le message envoyé au centre de formation est encore difficile »

« 11 blessés au PSG. Pas de Fadiga, Ruiz ou Pembele pour quelques minutes. Le message envoyé au centre de formation est encore difficile », a lancé le journaliste de RMC sur Twitter. Dans la foulée, Bilel Ghazi a appuyé ces dires en pointant du doigt Tuchel et sa direction. « Au-delà des circonstances, lorsqu’un coach se sait ‘condamné’ en fin de saison, il peut avoir tendance à se désintéresser progressivement du développement des jeunes car cela représente un projet à moyen terme qui le concerne, de facto, beaucoup moins. À surveiller… Très sincèrement, je n’ai pas pour idée de ‘viser’ Tuchel ou un autre. J’évoque plus des situations loin d’être idéales lorsqu’elles se déclenchent aussi vite dans la saison car un tel mécanisme intellectuel chez un entraîneur peut se comprendre à défaut de se défendre », a lâché le journaliste, qui pense que le PSG n’aura jamais le même projet que l’OL avec son centre de formation… Ce qui est bien dommage, quand on voit que des joueurs comme Coman (Bayern) ou Nkunku (Leipzig) brillent à l’étranger.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page