Réseaux Sociaux

TV : La LFP dans le rouge, le foot français est en danger !

À cause du triste volte-face de Mediapro et de sa chaîne Téléfoot, c’est toute l’économie du football français, et plus généralement celle du sport, qui est en grand danger…

Depuis le début de la crise du coronavirus, le foot français vit à crédit. L’été dernier, quand Canal+ et beIN Sports avaient refusé de payer les Droits TV des matchs de L1 qui n’avaient pas été joués à cause du Covid, la LFP avait contracté un premier prêt de 224 millions d’euros. En octobre dernier, pour répondre au faux-plan de Mediapro, la Ligue avait de nouveau emprunté 120 ME. Mais désormais, et alors que Mediapro n’a pas non plus payé son échéance de décembre avant de partir par la petite porte, plus aucune banque ne veut prêter de l’argent à l’instance qui gère la L1 et la L2. Puisque Vincent Labrune n’a pas réussi à récupérer les 100 ME désirés. Une situation qui montre que le foot français est dans une situation critique, comme l’explique Romain Molina.

« Ce sera difficile de trouver une solution pour la LFP »

« On peut parler de faillite pour le foot français. Car il y a un prêt estival de 220 millions à rembourser. À la base, il devait être remboursé avec l’augmentation des Droits TV. Mais vu que Mediapro n’a pas payé ses tranches, la Ligue a fait un autre prêt de 140 ME, avec Loïc Féry de Lorient, à un taux d’intérêt de 5,5 %. Ce qui fait que la LFP a 360 ME à rembourser, sans compter les intérêts. Comment ils vont faire ? C’est une bonne question… Ok, Labrune a trouvé un accord de 100 ME avec Mediapro. Pour Labrune, c’est très dur. Il doit rattraper des années de mauvaise gestion, d’amateurisme au sein des clubs, qui vivaient sur un train de vie de princier, en utilisant les transferts et les Droits TV pour combler les trous… Mais aujourd’hui, ce sera difficile de trouver une solution pour la LFP. Labrune espère que les Droits TV seront repris par Canal+ au même prix que Mediapro cette saison, quitte à négocier à la baisse ensuite. Dans le même temps, la Ligue cherche à faire une société commerciale, dans laquelle un fonds étranger prendrait les droits pendant x années en l’échange d’une grosse somme d’argent. Notamment au début, pour compenser les potentielles pertes… », a détaillé, sur Youtube, le journaliste, qui se demande comment le foot français va se relever de cette crise, alors qu’une dizaine de clubs sont en danger…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page