Réseaux Sociaux

WTF : Gaz hilarant, snus… Les nouveaux délires des footballeurs

Si certains footballeurs font leur maximum pour étendre leur parcours en ayant une hygiène de vie irréprochable, d’autres détruisent un peu leur carrière à cause des soirées…

Il y a quelques années, un joueur comme Ronaldinho, qui avait été le meilleur joueur du monde sous le maillot du Barça, a vite piqué du nez à cause d’une vie sociale trop agitée. Ces derniers temps, des éléments comme Neymar ou Marco Verratti sont notamment pointés du doigt par les suiveurs du PSG pour un comportement de fêtard. Mais d’une manière générale, ce sont de nombreux footballeurs qui dépassent les bornes chaque week-end. Si l’alcool et la chicha sont toujours les produits préférés des noctambules, de nouvelles drogues ont inondé le marché. Des substances pas sans risques, comme le révèle Romain Molina.

« La moitié des joueurs sont accros au ballon d’hélium »

« Il y a toujours eu des fêtes dans le football. Mais le délire est différent aujourd’hui, avec le gaz hilarant ou le snus. Ces drogues sont devenues des acteurs communs de la vie quotidienne. Certains joueurs se foutent de l’hygiène de vie. Par exemple, le snus, qui est une pastille de nicotine à mettre au-dessus des gencives, c’est un véritable problème chez les jeunes, notamment dans les centres de formation. Les mecs sont accros à ça. Mais le pire, ce sont les ballons avec du gaz hilarant. Dans l’équipe de France, il y a plus de la moitié des joueurs qui sont accros au ballon d’hélium. En club, les trois quarts des joueurs font des soirées avec leur bonbonne de gaz. Il y a quand même un jeune qui a fini à l’hôpital car il avait abusé : il était complètement stone, et il n’arrivait plus à bouger… C’est grave quand même ! La plupart des mecs dans le foot pro, ils n’ont pas d’hygiène de vie, c’est un leurre. En tout cas, il faut que les jeunes fassent gaffe. Une carrière va très vite… Entre les nouveaux produits et la grosse consommation, ça tue des gars. Certains jeunes de 24-25 ans ont des corps d’un gars de 40 ans… », a avoué, sur Youtube, le journaliste, qui prévient donc les entourages des joueurs un peu trop borderline.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page