Réseaux Sociaux

WTF : Le but de Khazri censuré, Winamax se moque de la LFP

Le week-end dernier, Wahbi Khazri a marqué l’un des plus beaux buts de l’année lors du match nul de l’AS Saint-Etienne contre Metz en Ligue 1. Une réalisation censurée par la LFP sur les réseaux sociaux…

Depuis samedi après-midi, le championnat de France aurait pu faire la UNE de tous les médias spécialisés dans le football à travers le monde. Mais non, la Ligue en a décidé autrement… Avec le but exceptionnel marqué par Wahbi Khazri, d’un lob incroyable de 68 mètres, soit le tir le plus lointain jamais enregistré en France, la L1 aurait pu s’offrir une énorme publicité. Sauf que cet instant magique n’a pas été relayé, avant dimanche soir, sur les réseaux sociaux d’Amazon, de la LFP ou de l’ASSE… Tout cela à cause d’une histoire de droits. 

« La LFP mène une lutte active contre le piratage pour préserver les droits acquis par les détenteurs de droits en France et à l’international. La LFP a des accords avec des diffuseurs dans le monde entier. La LFP couvre tous les grands réseaux sociaux avec 20 millions de fans. Les buts sont publiés sur les réseaux de la LFP et de ses compétitions à partir de lundi pour respecter les accords avec les diffuseurs. Tout le monde peut donc accéder à ce but sans passer par une offre illégale », a avoué un membre de la Ligue sur RMC Sport. Une explication qui n’a convaincu personne. Et c’est donc pour cette raison que les consultants du Winamax FC ont tourné cette affaire Khazri en dérision…

« Super la promo de la Ligue 1… »

Thomas Bonnavent : « Vous avez vu la polémique sur les réseaux sociaux sur le but exceptionnel de Khazri avec Saint-Etienne contre Metz ? ».

Walid Acherchour : « Oui, c’est une honte ça ! Super la promo de la Ligue 1… ».

Thomas Bonnavent : « C’est impossible de regarder ou de diffuser le but de Khazri. Il fallait attendre lundi avant de pouvoir voir le but de Khazri ».

Tidiany M’Bo : « C’est ce que nous a dit la LFP, mais en même temps, il faut bien qu’ils se protègent contre le piratage (rires) ».

Thomas Bonnavent : « Oui, c’est strict, mais maintenant, ça va encore plus loin. Car les images pour les arbitres et le VAR sont aussi supprimées. Pour lutter contre le piratage. Il n’y a plus rien sur l’écran. C’est le quatrième arbitre qui fournit des dessins à l’arbitre. C’est une belle capacité de rebond pour les arbitres (rires) ».

Un commentaire

  1. Qu’en aurait-il été si ce but avait été marqué par Messi Neymar et autre Mappe La LFP se moque ouvertement de tout et particulièrement du peuple qui la fait vivre et elle voudrait qu’il soit exemplaire . (Pauvre France ton foot n’est que MAFIA !, et au sens le plus puant du terme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page