RMC

ASSE : Sainté en L2, Jean-Michel Larqué l’imagine très bien

Alors que l’AS Saint-Etienne traverse une énorme crise, Jean-Michel Larqué a décidé de pousser un gros coup de gueule, histoire de tirer la sonnette d’alarme.

Chez les Verts, l’heure est grave. Il y a cinq mois, la victoire dans le derby contre l’OL dans le Chaudron avait lancé l’ASSE dans une dynamique positive, avec une potentielle place dans le Top 5 de la Ligue 1 à l’issue de la saison. Sauf que tout va très vite dans le football moderne, et après le derby retour perdu à Lyon dimanche (0-2), Sainté se retrouve au coeur de la lutte pour le maintien, avec deux points d’avance sur le barragiste nîmois… Une situation sportive catastrophique, sachant que le club du Forez a perdu cinq de ses six derniers matchs de championnat, qui inquiète au plus haut point Jean-Michel Larqué.

« Il faut craindre le pire, c’est une bonne peur »

« Je suis triste, et surtout inquiet pour l’ASSE. Parce que, même s’il y a eu quelques motifs de satisfaction, quand on regarde sur la durée, depuis quelques temps, c’est une véritable catastrophe… Il faut craindre le pire, c’est une bonne peur, s’imaginer que le club peut descendre. Je pense qu’il y a beaucoup de gens, de supporters, et j’en suis un, qui sont dans ce cas-là. Sauf qu’il y a une catégorie de personnes qui ne voient pas que l’ASSE est en danger : ce sont ceux qui portent le maillot vert aujourd’hui. C’est le plus terrible. Les joueurs sont nuls et non investis. Ceux qui pourraient être exempts de tout reproche, c’est l’un des plus vieux, Debuchy, ou les deux plus jeunes qui s’appellent Fofana et Saliba. Mais les autres, c’est une véritable catastrophe. Quand je pense que M’Vila avait des exigences en début de saison pour que ce soit untel qui soit entraîneur. Cela fait des années qu’il n’a pas marqué un but ni fait une passe décisive. Il veut être exigeant ce Monsieur ? Et je pourrais en citer d’autres. Quand je pense qu’un agent dit de son joueur qu’il est une légende et que l’on n’écarte pas une légende… Mais il faut leur dire que l’ASSE a existé avant eux, qu’elle a eu une histoire avant eux », a lancé, dans Breaking Foot, le consultant de RMC, qui sait toutefois que l’ASSE peut encore sauver sa saison en gagnant sa demi-finale de Coupe de France contre Rennes jeudi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page