RMC

ASSE : Willy Sagnol réclame un nouveau Rocheteau chez les Verts

Au repos forcé à cause de la pandémie de coronavirus, l’AS Saint-Etienne continue pourtant de vivre une saison 2019-2020 compliquée…

Malgré une joyeuse qualification en finale de la Coupe de France face au PSG, l’heure n’est toujours pas à la fête chez les Verts. Premier non-relégable en Ligue 1, avec trois points d’avance sur le barragiste nîmois, Sainté fait face à une crise en interne. Puisque selon L’Equipe, Claude Puel aurait réclamé le départ de Roland Romeyer, le président du directoire, à la fin de cette saison. Une information démentie depuis par l’ASSE : « L’ASSE déplore les faits erronés et la polémique, inutile en cette période de crise sanitaire. Les relations de travail quotidiennes entre toutes les composantes du club attestent d’une cohésion sans faille dans la gestion des différents dossiers ». Malgré ce communiqué, Willy Sagnol estime que le problème est réel dans le club du Forez.

« Il manque une personne entre le président et l’entraîneur »

« Le problème de Saint-Etienne, c’est d’abord les joueurs. Il y a trop de joueurs en fin de course. Et puis il y a surtout un problème de structuration. Sainté a donné les clés du camion à un entraîneur. Mais tous les clubs qui ont voulu faire ça, ils l’ont payé après… Et Saint-Etienne l’a déjà payé plusieurs fois, avec Galtier par exemple. Aujourd’hui, il y a deux présidents… Ils ont nommé un entraîneur – manager général, avec un directeur général derrière. Mais qui est le garant du sportif sur le long terme ? Comme en Allemagne, il faudrait que l’ASSE prenne un ancien joueur au poste de manager général. Un entraîneur ne peut pas avoir ce rôle-là. Il dépense déjà assez d’énergie au quotidien avec ses joueurs pour les entraînements et les matchs. Aujourd’hui, chez les Verts, il manque une personne entre le président et l’entraîneur. Puel n’a pas le temps et l’énergie pour structurer tout un club. Ce choix, c’est une erreur… », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui estime donc que l’ASSE doit enfin remplacer Dominique Rocheteau, l’ancien directeur sportif parti à la retraite en mai 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer