RMC

Brésil-Argentine : Quelle mascarade ! Kévin Diaz est triste

Le choc entre le Brésil et l’Argentine a offert un triste spectacle dimanche soir, vu que la rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 a été suspendue sur fond de scandale sanitaire. 

Ce Brésil-Argentine était attendu par toute la planète football. Deux mois après la victoire de l’équipe de Leo Messi en finale de la Copa America, la formation de Neymar avait à coeur de prendre sa revanche à domicile. Sauf que cette rencontre n’a duré que sept minutes… Vu que la partie a été stoppée par… un officiel de l’agence sanitaire brésilienne. Tout simplement parce que quatre joueurs argentins, à savoir Giovanni Lo Celso, Emiliano Martinez, Emiliano Buendia et Cristian Romero, ont violé le protocole sanitaire. Alors que toute personne étrangère venue du Royaume-Uni est interdit de séjour au Brésil, les joueurs de Tottenham et d’Aston Villa ont « fourni de fausses informations » sur leur formulaire d’entrée au Brésil, en omettant de préciser qu’ils avaient récemment séjourné en Angleterre. 

Par conséquent, ils auraient immédiatement dû respecter une période de quarantaine. Sauf qu’au final, trois d’entre eux se sont retrouvés sur le terrain… Pour éviter un scandale sanitaire, Anvisa a donc décidé d’arrêter le match, après de longues discussions entre tous les acteurs. Une suspension validée par la CONMEBOL : « Par décision de l’arbitre du match, la rencontre organisée par la FIFA entre le Brésil et l’Argentine pour les éliminatoires de la Coupe du Monde reste suspendue. L’arbitre et le commissaire de match soumettront un rapport à la Commission de Discipline de la FIFA, qui déterminera les étapes à suivre ».

« Ça donne vraiment une image catastrophique… »

Quoi qu’il en soit, cette affaire va laisser des traces. Et le football sud-américain va en payer les pots cassés, selon les dires de Kévin Diaz. « C’est très triste pour le pays brésilien, et pour tout le continent sud-américain… Sur un Brésil – Argentine en prime-time, devant le monde entier, ça donne vraiment une image catastrophique… On ne connaît pas les tenants et les aboutissants, mais on sait que politiquement, c’est compliqué, surtout avec la crise du Covid… », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que ce Brésil – Argentine a un peu basculé dans la politique…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page