RMC

Daniel Riolo encense la Ligue 1 et dézingue Pascal « Buspraz »

Même si le PSG se balade cette saison en tête du classement, la Ligue 1 a rarement été aussi attrayante. 

On a souvent entendu des critiques, et à juste titre, sur l’élite hexagonale avec, en point d’orgue, le jeu proposé par la majeure partie des équipes. On avait, en effet, tendance à s’ennuyer ferme, l’aspect défensif étant plutôt prépondérant pour nombre de coaches de Ligue 1. Pourtant, cet état de fait à très largement été révisé depuis un petit moment. Et cette saison, on a clairement vu les fruits d’une ouverture d’esprit de tout le football français. Une plus grande confiance est octroyée aux entraîneurs étrangers, les cellules de recrutement tentent des coups plus audacieux sur le marché et, surtout, les techniciens hexagonaux ont une mentalité bien plus ancrée dans leur temps. 

Une Ligue 1 enthousiasmante

Un constat que Daniel Riolo fait avec bonheur sur les ondes de RMC. Ainsi, le polémiste s’est réjoui du chemin emprunté par la Ligue 1, de quoi générer un vrai enthousiasme chez les observateurs. 

« Pour moi, pour gagner, il faut être ambitieux, dans quelque domaine que ce soit. Je pense qu’il y a eu une vraie évolution des mentalités dans notre Ligue 1. Il y a encore de vieux combattants qui, bientôt, seront sur le bord du chemin et dont on entendra plus parler, comme Pascal Buspraz (Dupraz, NDLR). J’aime quand je lis l’interview de Pascal Gastien, l’entraîneur de Clermont. J’aime son ambition. Il est 17 et il va peut-être réussi à se maintenir, je lui souhaite. Je lui souhaite parce que j’ai encore envie de le voir en Ligue 1. Comme Pélissier à Lorient par exemple. On s’est plein pendant des années avec notre Ligue 1 où on s’ennuyait, là c’est totalement différent », s’est félicité un Daniel Riolo qui se plaît donc à regarder un championnat qui offre aujourd’hui de très belles choses. 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page