RMC

EdF : Deschamps a tout renversé, Florent Gautreau le félicite

Ce mardi soir, l’équipe de France jouera son dernier match de l’année contre la Finlande lors de l’ultime journée des qualifications pour la Coupe du Monde 2022.

Les Bleus vont évoluer dans le froid d’Helsinki sans la moindre pression. Puisque le ticket pour le Qatar a été composté samedi dernier après la très belle victoire contre le Kazakhstan au Parc des Princes (8-0). Malgré le fait que ce match comptera pour du beurre, la France veut quand même finir l’exercice 2021 en beauté. Didier Deschamps en tête. Vu qu’après le cuisant échec subi à l’Euro l’été dernier, le sélectionneur veut rester sur la bonne dynamique de succès. Surtout qu’un mois après le sacre à la Ligue des Nations, DD a clairement repris les choses en main chez les Bleus. C’est en tout cas l’avis de Florent Gautreau.

« Deschamps a une force, c’est son pragmatisme »

« J’ai beaucoup critiqué Deschamps après l’Euro. J’ai même dit que c’était le moment qu’il passe la main. Je maintiens que ça aurait été un bon moment pour changer de sélectionneur, car Deschamps semblait avoir perdu la main sur le groupe. Rester trop longtemps, c’est compliqué. Mais Deschamps a une force, c’est son pragmatisme. Deschamps, qui est souvent conservateur, fait les choses, change, mais sous la contrainte. Non pas par idéologie. Il mène rarement la danse comme Guardiola. Il a été petit bras. Son système à quatre défenseurs, c’était un peu son antenne râteau, et son 3-4-1-2, c’est sa nouvelle télé connectée. En faisant ça, il reprend la main sur son équipe. Car il tente quelque chose. Il veut le trio Griezmann – Mbappé – Benzema, donc il est passé à ce système à trois derrière. C’est ça sa contrainte. Il a mis du temps à changer, notamment pour Pavard. Il a essayé Coman. S’il trouve la bonne solution, il pourra s’y résoudre. Là, Deschamps il remonte. Certains de ses joueurs ont peut-être douté de lui pendant l’Euro, mais ce n’est plus le cas », a expliqué, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui pense que Deschamps est redevenu l’homme de la situation en vue du Mondial 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page