RMC

EdF : Dugarry – Deschamps ? Lizarazu se défonce pour rien

En 1998, l’équipe de France de football a assurément vécu le meilleur moment de son histoire en remportant la Coupe du Monde, sa première, à domicile.

Certes, les 23 joueurs de 2018 ont imité leurs glorieux aînés en Russie en ajoutant une deuxième étoile sur le maillot des Bleus, mais les champions du monde de 1998 resteront à jamais gravés dans la mémoire des Français. Sauf qu’un peu plus de vingt ans plus tard, cette belle famille entraînée par Aimé Jacquet a un peu volé en éclats. Si les Tricolores resteront liés pour toujours, certains d’entre eux sont désormais en froid. C’est notamment le cas de Christophe Dugarry et de Didier Deschamps. Une mauvaise relation affichée au grand jour puisque les deux champions du monde restent des personnages centraux au sein du football français, l’un sur l’antenne de RMC, l’autre sur le banc de touche des Bleus. En tout cas, cette mésentente entre DD et Duga attriste tous leurs anciens coéquipiers en équipe de France. Bixente Lizarazu le premier.

« Ça m’emmerde »

« J’ai fait beaucoup, j’ai parlé à Duga, j’ai essayé… Je ne peux pas me fâcher avec vous. Ce n’est pas possible. Si je me fâche avec un mec de 98, j’ai l’impression de me couper quelque chose. Je peux ne pas être d’accord avec l’un de vous, mais je ne peux pas me fâcher. Je le dis franchement, ça me touche, ça me peine un peu que tous les deux soient un peu irréconciliables, d’une certaine façon. Ça me fait chier. Je me dis que quand on va commencer à vieillir, qu’est-ce qu’il va rester ? Il va rester les moments fous qu’on a vécu ensemble. Et notamment cette Coupe du Monde, un truc de malade. Je trouve que ça ne mérite pas de se fritter pour ça. Duga le sait, je l’aime de folie. Didier, c’est pareil. J’ai essayé de parler avec lui. Il y a deux têtus. Didier est têtu aussi. Ça m’emmerde. Mais en même temps, je n’ai pas que ça à faire dans la vie », a lancé, dans Team Duga, le consultant de TF1, qui aimerait bien revoir toute la troupe de 1998 réunie comme au bon vieux temps, avec Dugarry et Deschamps l’un à côté de l’autre. Un jour peut-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer