RMC

EdF : Kévin Diaz conteste l’immobilisme de Deschamps

Face au Portugal ce dimanche soir au Stade de France, Didier Deschamps va aligner un onze de départ sans surprise.

Pour ce premier vrai test de l’année 2020, le sélectionneur des Bleus va forcément aligner son équipe-type. Derrière le capitaine Lloris, on va donc retrouver une défense à quatre avec Pavard, Kimpembe, Varane et Hernandez. Au milieu, Kanté, Pogba, Rabiot et Griezmann formeront un losange, pour soutenir le duo d’attaque Giroud – Mbappé. Un onze classique, puisque neuf joueurs étaient déjà des titulaires à la Coupe du Monde 2018, Matuidi et Umtiti étant les seuls absents. Suffisant pour traiter Didier Deschamps d’immobiliste ? Pas forcément, selon Kévin Diaz.

« Il n’y a pas mieux aujourd’hui en France »

« Il n’y a pas vraiment de joueurs qui ont émergé depuis la Coupe du Monde. Certains joueurs sont même en méforme depuis ce Mondial, il y a une quinzaine. Les cadres sont toujours là. Pour la plupart, ils ont eu des périodes compliquées depuis 2018, mais ils sont toujours titulaires dans leurs clubs. Hernandez est dans le dur. Griezmann, Giroud et Pogba sont aussi en difficulté en clubs. Varane ? Il n’y a pas mieux que lui actuellement. C’est un cadre, comme Lloris, il n’y a pas mieux aujourd’hui en France au niveau de l’expérience et du niveau. Lloris est le capitaine des Bleus, ça bouge pas », a lancé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui estime donc que les jeunes pousses arrivées en Bleus ces derniers mois n’ont pas encore le niveau pour bousculer la hiérarchie en place en vue de l’Euro 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page