RMC

EdF : Kévin Diaz valide Coman en piston droit

Aligné pour la première fois de sa carrière en équipe de France dans un rôle de piston droit, Kingsley Coman a parfaitement répondu aux attentes de Didier Deschamps face au Kazakhstan samedi (8-0).

Kingsley Coman n’a pas manqué son retour au Parc des Princes. Si Kylian Mbappé a été l’homme de cette rencontre qualificative pour la Coupe du Monde 2022, l’attaquant de 25 ans a lui aussi brillé dans son ancien jardin parisien. Pas à un poste d’ailier comme il est de coutume, mais à un poste de latéral droit. Alors que Benjamin Pavard et Leo Dubois sont en difficulté en ce moment, Didier Deschamps a effectivement donné sa confiance à Coman dans ce rôle de piston du 3-4-1-2 des Bleus. Un choix payant vu que le joueur du Bayern Munich a délivré deux passes décisives pour Mbappé. Pendant 79 minutes, jusqu’à sa sortie pour Pavard, Coman a mis le feu dans la défense adverse avec des courses, des centres et des frappes. Suffisamment pour gagner sa place de titulaire ? Kévin Diaz l’espère, même si Deschamps changera peut-être d’avis avant un grand match, où le piston droit devra être plus défensif.

« La France peut mettre Théo à gauche et Coman à droite »

« Coman, c’est plus qu’une solution à droite ! Il est indispensable lorsqu’il est à ce niveau-là. Il est indiscutable comme titulaire dans cette équipe, que ce soit en tant que piston, ailier ou attaquant. Contre le Kazakhstan, il n’a pas joué piston droit, mais il a joué ailier droit. Il a fait les replacements défensifs nécessaires. L’enseignement, c’est qu’à chaque fois qu’il est sur le terrain, Coman est bon. Il doit jouer piston droit si Deschamps veut animer son couloir de façon offensive. Le système, c’est un 3-4-3. La France peut mettre Théo à gauche et Coman à droite, avec deux récupérateurs au milieu, plus les trois attaquants devant. Surtout que Griezmann est un milieu qui peut largement aider dans la tâche défensive. Coman doit jouer, c’est tout. Dans les grands matchs, je pense que Deschamps fera autrement que Coman en piston droit. Mais moi, je voudrais voir Coman titulaire en piston droit même contre l’Espagne ou l’Allemagne. Tout cela pour imposer un style et pour ne pas s’adapter à l’adversaire. Car la France doit imposer son jeu, même avec Deschamps », a détaillé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui sait que Coman est un joueur fabuleux si les blessures le laissent tranquille.

https://twitter.com/kevindiaz11/status/1459806299621928964

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page