RMC

Esp : Pour Jérôme Rothen, Martial a pris la grosse tête

En échec à Manchester United, Anthony Martial va terminer la saison en prêt au FC Séville. Peut-être l’occasion pour l’attaquant de se relancer. Mais seulement à condition de se remettre en question, prévient Jérôme Rothen.

Sur le terrain comme dans sa carrière, Anthony Martial n’avançait plus à Manchester United. L’attaquant de 26 ans s’était éloigné du onze de départ, et ce peu importe l’identité du manager. C’est pourquoi le Français a réclamé un bon de sortie et validé un prêt au FC Séville jusqu’à la fin de la saison. Ce sera peut-être l’occasion pour lui de se relancer. Mais pour Jérôme Rothen, l’international tricolore n’y parviendra que s’il accepte enfin de se remettre en question.

« On attendait qu’il continue sa progression et qu’il arrive à se mettre à la hauteur d’un club légendaire comme Manchester United, dans le travail et à tous les niveaux, a commenté le consultant de RMC. La plupart des clubs étrangers ont un temps d’avance sur les clubs français. Les Français qui ont réussi dans ces clubs-là se sont vraiment mis dans cet état d’esprit : l’humilité, progresser, être conseillé et surtout changer ta façon de vivre et de t’entraîner. Sauf que lui, c’est tout l’inverse. J’ai l’impression qu’il s’est reposé sur ses lauriers. »

« Il a beaucoup de talent mais c’est très inconstant, a nuancé Jérôme Rothen. Sur l’ensemble de son passage à Manchester United, il y a une grosse saison où il met plus de 20 buts, sinon après ce sont des déceptions. Je le dis en toute objectivité, Martial et son entourage n’acceptent pas la critique. Quand tu critiques son attitude, c’est que tu n’es pas dans le vrai. Quand l’entraîneur ne le fait pas jouer, c’est toujours la faute de l’entraîneur. Ce n’est jamais de sa faute, jamais à cause de son comportement. »

« Il doit retrouver plus d’humilité »

« Quand Didier Deschamps ne l’appelait pas en équipe de France, ce n’était pas de la faute de Martial. Pareil pour les changements d’entraîneurs à Manchester United. C’est toujours pareil depuis que les entraîneurs se succèdent, aucun ne lui a fait confiance. Donc c’est à cause de sa façon de travailler. Aujourd’hui il est dans un bon club de Liga, je pense qu’il doit retrouver plus d’humilité. Ensuite il devra faire un bilan, lui et son entourage, pour bien finir sa carrière », a conseillé l’ancien Parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page