RMC

FCGB : Ben Arfa en mode Neymar, Rolland Courbis craint le pire

Présenté ce jeudi à Bordeaux, Hatem Ben Arfa va tenter d’amener sa créativité dans le jeu des Girondins. Mais pour le milieu offensif, l’état d’esprit sera peut-être le principal obstacle.

Après un passage à Valladolid totalement raté, Hatem Ben Arfa a-t-il encore le niveau pour briller en Ligue 1 ? Beaucoup se posent la question depuis sa signature à Bordeaux. Tout le monde se souvient évidemment de ses exploits à Nice, et plus récemment de ses quelques bonnes performances avec le Stade Rennais. Mais depuis, le milieu offensif n’a pas passé beaucoup de temps sur les terrains. De quoi principalement s’interroger sur sa condition physique.

Alors que Rolland Courbis, lui, se demande si le néo-Girondin ne retombera pas dans ses travers en oubliant ses coéquipiers. « Souvent, nous les passionnés de football, une fois qu’un joueur a pratiquement raté sa carrière, ce qui est le cas de Ben Arfa, on dit qu’il avait toutes les qualités… Mais non. Si il a raté sa carrière depuis 14 ou 15 ans parce qu’il a commencé très jeune, c’est que quelque part, il ne devait pas avoir toutes les qualités. Sinon il aurait réussi et ça aurait été une carrière monstrueuse », a imaginé le consultant de RMC.

« Même Neymar n’y arrive pas »

« Dans le jeu de Ben Arfa, qu’il y ait cette habileté technique, la possibilité d’éliminer un ou deux joueurs… Mais si tu veux en éliminer huit comme c’est souvent le cas, arrivé au septième, même Neymar n’y arrive pas quand il veut faire un exploit, a comparé le technicien. Donc si Neymar a des difficultés pour dribbler cinq à six adversaires, je vais voir Ben Arfa avec impatience… (…) Des saisons de surdoué comme à Nice, il n’en a pas fait 50. On pense du côté de Bordeaux qu’on va voir le Ben Arfa de Nice ? Non. Il va falloir que Hatem ne veuille pas faire la connerie de trop en faire. » A l’entraîneur Jean-Louis Gasset de gérer son soliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page