RMC

L1 : C’est la « fête des dindons », Rolland Courbis est dégoûté

Alors que la Bundesliga a repris ses droits la semaine dernière en Allemagne, la Liga va reprendre à la mi-juin, avant les reprises de la Premier League et de la Série A. Et pendant ce temps-là, la Ligue 1 est définitivement à l’arrêt…

Le scénario craint par quelques présidents de clubs français est bel et bien en train de prendre forme. Puisque le 12 juin prochain, le championnat d’Espagne va imiter celui d’Allemagne en reprenant le cours de sa saison à huis clos. En Italie, la reprise est espérée le 13 juin, et le 19 en Angleterre. Autant dire que la France sera le seul grand championnat européen qui ne reprendra pas après cette pandémie de coronavirus. Un fait qui dégoûte Rolland Courbis, surtout que la LFP et la FFF ont programmé les finales de coupes nationales début août et la reprise du prochain championnat au 22 août.

« Une fois de plus, on va être les cons ! »

« Le 28 avril devrait être la ‘fête des dindons’. Dans quelques jours, quand on aura vu tous les autres championnats reprendre, on sera des dindons. On ne va pas nous prendre pour plus cons que ce qu’on est. Le Premier Ministre n’a pas pu prendre sa décision le 28 avril sans avoir dialogué avec les représentants de notre football. Forcément avec Le Graët. Le 28 avril il fallait décider de ne rien décider. Ce n’était pas sorcier. Cette impatience, je ne la comprends toujours pas. Intellectuellement, je dois être en dessous de la moyenne… Aujourd’hui, on devrait être en train d’attendre pour savoir si on reprend. Il y aura la fête de la musique le 21 juin et tu n’auras pas le football… Comme pour le reste, on aurait dû attendre le 28 mai pour décider. Et puis j’ai quand même l’impression que depuis une vingtaine de jours, les chiffres nous permettent d’être optimistes. Imaginons que ce virus a disparu dans 8-10 jours… Une fois de plus, on va être les cons ! La reprise de la saison prochaine fin août ? Non, je ne suis pas content… », a lâché le consultant de RMC, qui sait que cette non-reprise de la L1 va encore plus affaiblir les clubs français sur la scène européenne, que ce soit au niveau financier ou sportif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer