RMC

L1 : Le fiasco Mediapro, un mal pour un bien pour les clubs français

À cause du départ de Mediapro et de l’arrêt de sa chaîne Téléfoot, les clubs de Ligue 1 vont perdre des centaines de millions d’euros…

Il y a deux ans, quand le groupe audiovisuel sino-espagnol avait empoché 80 % des Droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour plus de 800 millions d’euros, tous les présidents de clubs avaient sabré le champagne. Mais en cette fin d’année 2020, au moment où Mediapro s’apprête à quitter le paysage du foot français après seulement quelques mois de diffusions, les responsables boivent plutôt une soupe à la grimace… En disant adieu au fameux milliard, sachant que Canal+ veut racheter les Droits TV de la L1 pour 500 ME, les formations françaises vont se retrouver dans le rouge. Mais à moyen et long terme, ce fiasco Mediapro va peut-être servir au championnat de France. C’est en tout cas l’avis de Jonatan MacHardy.

« Peut-être que grâce à tout ça le foot français va progresser »

« Cette histoire Mediapro peut faire du bien à l’ensemble du monde du foot. Le capitalisme, c’est très bien, mais pas quand il y a une déconnexion entre les montants donnés et la réalité des choses… Au bout d’un moment, l’inflation, ça pète à la gueule des gens ! C’est une belle leçon pour le produit de la L1. Avec Mediapro, on a mis en danger des entreprises, des clubs, des employés, qui ont des bouches à nourrir… C’est criminel ! Ça ressemble à l’apocalypse. Mais après, si tout ça peut permettre une gestion plus cohérente et saine, ça aura été un mal pour un bien… Les clubs français doivent réagir. Les clubs doivent retourner aux fondamentaux, à savoir la qualité du spectacle, la rentabilité, la gestion. Peut-être que grâce à tout ça le foot français va progresser », a confié, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui espère que les clubs de L1 vont plus se baser sur la formation et le scouting pour réussir leur transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page