RMC

L1 : LFP, FFF… L’énorme coup de gueule de Jérôme Rothen

Si le début de saison est plutôt bon en termes de jeu et de spectacle en Ligue 1, les derniers incidents survenus en tribunes ont tout gâché…

Dès la première journée de championnat, les choses avaient déjà failli virer au drame. Lors d’une victoire de l’OM du côté de Montpellier, Valentin Rongier avait été victime d’un jet de projectile. Un acte violent qui n’a pas eu de grandes conséquences, puisque les choses n’ont pas débordé… Ce qui a été le cas à Nice, pour un nouveau match de Marseille en août dernier. Puisqu’après avoir reçu des bouteilles de la part de supporters niçois, Dimitri Payet avait craqué en renvoyant les projectiles dans la tribune. Par la suite, les ultras niçois avaient envahi le terrain pour en venir aux mains avec les Marseillais. Des incidents qui avaient provoqué l’arrêt du match. Un triste dénouement que le derby du Nord entre Lens et Lille n’a pas connu le week-end dernier. Mais malgré tout, les débordements entre les supporters lensois et lillois ont encore fait de la mauvaise publicité pour le championnat de France. La goutte d’eau de trop pour Jérôme Rothen.

« Le manque de communication est terrible »

« En un mois, ça fait deux fois qu’on voit des violences dans les tribunes de L1… Les ultras ont des comportements inadmissibles. On dirait des animaux lâchés. Je veux bien que certains soient en manque de foot, de stade. Mais au bout d’un moment, il faut arrêter ! Car au final, ça finit en match à huis clos… On se fait chier sans public. Le week-end dernier, Nice-Monaco, un derby sans spectateur, c’était triste… Il faut que les gens se tiennent. Mais les dirigeants sont responsables. Le manque de communication est terrible. Le président de la Ligue, on ne l’entend pas ! Le président de la Fédé, on ne l’entend pas ! Mais oh, les gars, réveillez-vous ! Pour dire stop, il y a une chose très simple à mettre en place : tu mets un orteil sur la pelouse pendant un match, tu es suspendu pendant deux ans minimum ! C’est grave. Le terrain, c’est un endroit privilégié, un sanctuaire. Il faut mettre ça en place, et basta ! », a lancé le consultant de RMC, qui espère que Vincent Labrune va agir une bonne fois pour toute afin d’éviter d’autres problèmes dans les stades de L1…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page