RMC

L1 : Plus de QI foot et moins d’égoïsme, Eric Di Meco tape du poing sur la table

Le football français est à l’arrêt complet depuis quelques semaines maintenant. La crise sanitaire actuelle menace grandement la fin de saison.

Les fans de football sont obligés de prendre leur mal en patience. Le football n’est pas prêt de reprendre ses droits. La crise que provoque la pandémie de coronavirus bloque les activités liées au ballon rond. Il est donc fort probable que certaines choses changent dans les futures années, notamment concernant les projets sportifs des clubs. Pour certains observateurs, la France a pris du retard dans ce secteur. C’est notamment l’avis d’Eric Di Meco.

“Le football se joue à 10. Il y a un esprit de sacrifice pour les autres”

Sur l’antenne d’RMC, le consultant a regretté la mentalité du football français. “Il y a la dimension physique et le QI foot. Les déplacements, au moment de la perte du ballon et quand les attaquants commencent à chasser, comment tu réduis les espaces, notamment les milieux et les défenseurs ? Le football se joue à 10. Il y a un esprit de sacrifice pour les autres. Dans le foot actuel, on veut faire flamber des joueurs pour les vendre. Les entraîneurs et les présidents changent tout le temps. C’est compliqué et cela doit être un travail à long terme. Combien de temps Klopp a mis pour y arriver ?”, a notamment indiqué Eric Di Meco, qui espère que les mentalités changeront dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer