RMC

L1 : Un micro sur les arbitres ? Éric Di Meco valide

Si le football français et sa Ligue 1 donnent une meilleure image cette saison, l’arbitrage tricolore reste quand même au coeur des critiques des suiveurs. 

Chaque week-end ou presque, les décisions arbitrales font débat autour des matchs du championnat de France. Il faut dire que certains hommes en noir font parfois des choix étonnants, avec la VAR. Maintenant que le jeu proposé par les clubs français s’est amélioré, les suiveurs réclament désormais une mise à niveau des arbitres. Et pour cela, la « sonorisation » des arbitres pourrait être une piste de progression. D’ailleurs, selon un sondage réalisé par le SAFE en juillet dernier, 60 % des arbitres de la L1 sont favorables à une expérimentation. Une avancée qui est déjà dans les discussions à la LFP. Ce qui plaît à Éric Di Meco.

« Ça peut fluidifier l’arbitrage »

« Mettre un micro sur les arbitres, ça aurait plusieurs avantages. Déjà, on entendrait les paroles entre les joueurs et l’arbitre. Mais on entendrait aussi les dialogues entre l’arbitre et la VAR. Ce qui serait une bonne chose pour les spectateurs, qui ne comprennent plus rien parfois. Ça donnerait de la clarté au jeu. Les arbitres vont peut-être devenir plus plus humains et plus sympathiques dans l’esprit des gens. Avec une relation plus sur la discussion et la conversation avec les joueurs. Une fois qu’ils maîtriseront l’outil, les arbitres se rendront compte que tout cela sera bénéfique pour eux. Ils deviendront moins arrogants, avec de l’humour. Franchement, ça peut fluidifier l’arbitrage. Il faut au moins essayer », a lancé le consultant de RMC, qui partage donc l’avis de Jean-Michel Aulas, pour qui l’arbitrage français doit faire preuve de plus de transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page