RMC

La L1 contre Macron et Le Pen, Fred Hermel s’agace

Mercredi soir, les amateurs de Ligue 1 ont dû choisir entre la 33e journée et le débat politique entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Une situation ridicule pour le journaliste Fred Hermel.

Cruel dilemme pour des milliers de Français mercredi soir. A quatre jours de l’élection présidentielle, les deux candidats Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affrontaient dans le débat tant attendu. Un rendez-vous évidemment important. Sauf que certains supporters tenaient à soutenir leurs équipes respectives qui disputaient la 33e journée de Ligue 1 en même temps. Une situation ridicule pour le journaliste Fred Hermel qui se demande comment la Ligue de Football Professionnel a pu choisir cette date.

« Normalement, la France s’arrête un soir comme celui-ci, s’est plaint le chroniqueur de RMC. C’est quand même l’avenir de notre beau et grand pays qui est en jeu. C’est quand même 48 millions de Français inscrits sur les liste électorales qui seront appelés aux urnes dimanche. Tout le monde pense à ce débat ? Non ! Un village d’irréductibles Gaulois résiste à ce beau moment démocratique, j’ai nommé le championnat de France de football, la Ligue 1. Les responsables de la Ligue de Football Professionnel ont eu la merveilleuse idée de programmer une journée de championnat ce mercredi, avec trois des meilleurs équipes du championnat, Paris, Marseille et Rennes, pile au même moment que le débat présidentiel. »

« C’est-à-dire que le débat commence à 21 heures et les matchs commencent à 21 heures. La Ligue aurait pu mettre ces matchs mardi ou jeudi, ou même à 19 heures comme d’autres rencontres, a imaginé le journaliste. Mais non, le foot est en concurrence directe avec le rendez-vous démocratique qui n’a lieu qu’une fois tous les cinq ans. C’est tout simplement ridicule, pour ne pas dire lamentable. Ça en dit beaucoup sur notre football et sur l’état de notre société. C’est quand même fou que la Ligue n’ait pas pensé à ça. On sait très bien que le débat, c’est le mercredi avant le deuxième tour. » En réalité, la LFP avait décidé de son calendrier avant que la date de l’élection ne soit fixée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page