RMC

LdC : Le riche PSG face au pauvre Real, l’histoire de Fred Hermel

Après la victoire du Paris Saint-Germain contre le Real Madrid (1-0) mardi en Ligue des Champions, Fred Hermel a défendu Carlo Ancelotti. Pour le journaliste, l’entraîneur madrilène a fait avec les pauvres moyens du bord.


Annoncé favori avant ce huitième de finale aller de la Ligue des Champions, le Real Madrid a énormément déçu face au Paris Saint-Germain. Au-delà de la défaite, les Merengue se sont contentés de défendre et n’ont absolument rien montré sur le plan offensif. La preuve, le gardien parisien Gianluigi Donnarumma n’a eu aucun arrêt à effectuer mardi soir. On pourrait penser que le coach madrilène Carlo Ancelotti a manqué d’ambition. Mais pour Fred Hermel, les explications sont ailleurs. « Le problème, c’est la Liga, a dénoncé le journaliste de RMC. C’est un championnat qui ne va pas bien, qui n’a plus beaucoup d’argent et dont le niveau a cruellement baissé. Je rappelle que le grand Barça joue l’Europa League et que le FC Séville, qui est deuxième, n’a pas non plus passé la phase de groupes de la Ligue des Champions. On peut aussi dénoncer le président du Real, Florentino Pérez, qui n’a dépensé que 35 M€ depuis deux ans, alors que le PSG a recruté plein de joueurs avec beaucoup d’argent, dont la star Messi. »


« Le Real n’a dépensé que 35 M€ pour un joueur qui s’appelle Camavinga et qui n’est pas entré face au PSG, a insisté le spécialiste du foot espagnol. Ancelotti a fait ce qu’il a pu avec ce qu’il avait. Quand le premier changement du PSG, c’est l’un des meilleurs joueurs du monde qui s’appelle Neymar, le premier changement du Real c’est Lucas Vazquez… Les forces en présence ne sont pas les mêmes. J’insiste, le onze et l’effectif du Real sont terriblement faibles. Il n’y a pas de remplaçant pour Benzema, il n’y a pas un vrai numéro 9 de haut niveau qui puisse le remplacer. »


L’effectif du Real trop court

« Parce que dans des conditions normales, après un mois d’arrêt pour blessure, alors qu’il y a eu des doutes sur sa participation jusqu’au matin même, il n’aurait dû jouer que quelques minutes en fin de rencontre. Mais Ancelotti n’a pas assez de joueurs de haut niveau pour être compétitif. On ne peut pas l’accuser. Il revient de Paris, face à cette armada parisienne composée avec beaucoup d’argent, avec un résultat pas si grave. Puisqu’avec tous les défauts d’Ancelotti, le PSG ne s’est imposé que dans le dernier souffle du temps additionnel et sur un exploit personnel d’un joueur qui portera peut-être le maillot blanc la saison prochaine », a conclu Fred Hermel, probablement impatient de voir Kylian Mbappé quitter Paris pour Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page