RMC

Le PSG doit imiter Manchester City, Kevin Diaz se paye QSI

Le PSG devrait, selon toutes vraisemblances, être sacré champion de France pour la dixième fois de son Histoire à l’issue de cet exercice 2021-2022. 

Un titre à la symbolique très forte qui ne viendra pas non plus éclipser une saison qui a été douloureuse de bout en bout pour les supporters du PSG. Déjà que le jeu proposé par la troupe de Mauricio Pochettino n’était pas très attrayant depuis son intronisation, alors les pertes successives de la Coupe de France et de la Ligue des Champions ont sonné le glas d’une équipe qui, depuis la défaite au Bernabeu, est dans une déliquescence certaine.

Un état de fait qui doit énormément aux choix sportifs de la direction qatarie du PSG, a estimé Kevin Diaz sur les ondes de RMC. Selon lui, le club de la capitale aurait tout intérêt à imiter Manchester City dans sa gestion des joueurs et des hommes. En tout cas, si aucune décision radicale n’est prise au club incessamment sous peu, rien ne pourra réellement évoluer. Kevin Diaz pointe notamment un décisionnaire en particulier au sein de ce marasme, Nasser Al-Khelaïfi. 

« C’est sûr que, dès le départ, il n’a pas fait les bons choix. Par la suite, il a essayé de rattraper ses erreurs. Les principaux responsables sont les propriétaires. Tant que ce seront des gens qui ne connaissent absolument rien au football, qu’ils choisissent tel ou tel joueur car on leur a conseillé ou qu’ils les ont vu à la télé, mais il faut qu’il y ait une vraie cellule de recrutement qui gère les entrées et les sorties au sein de l’effectif. Si on compare avec Manchester City, jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont pas les propriétaires qui dirigent le club sportivement à Manchester City. Si Guardiola ne veut pas d’un joueur, il ne vient pas. Tant que cela n’est pas comme cela au PSG et que le marketing prime, ils n’y arriveront jamais », a lâché un Kevin Diaz qui aimerait donc que le PSG structure son effectif de manière plus cohérente par le biais d’une vraie politique sportive. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page