RMC

L’étonnant avis de Daniel Riolo sur la SuperLeague

En dehors des supporters du PSG et de Manchester City, la domination évidente de ces deux clubs sur le marché des transferts agace beaucoup en Europe.

En Espagne ou en Allemagne, où les transferts ne volent clairement plus aussi haut, on ne cache plus son énervement devant les moyens illimités de ces club-états. Néanmoins, tout passe pour le moment au niveau juridique et financier, tant les règlements permettent ce genre de décalage entre les moyens financiers hors-normes, et ceux plus classiques et déjà copieux des grands d’Europe. Pour Daniel Riolo, qui n’est pas forcément favorable à la Super League, cette structure permettrait tout de même de donner un cadre et des limites aux super-puissances aux moyens illimités. 

« Encore une fois, ça va vous faire bondir. La seule organisation qui pourrait empêcher tout ça, le PSG et Manchester City qui écrasent tout sur le marché des transferts, c’est la Super League. La FIFA ne pourra pas interdire à un pays de détenir un club, car c’est politique. S’il y a une organisation privée, là elle peut imposer des rêves, sur les salaires, les transferts. Pour le contrôle d’un état qui détient un club, pour le contrôle des transferts, la seule structure juridique où tu ne seras pas emmerdé par rapport à la législation européenne et la FIFA et ses intérêts politiques, c’est une organisation privée à l’américaine. C’est la seule structure qui permettra un règlement potable, je ne dis pas, pour ou pas pour, je mets les arguments », a livré le consultant de RMC, persuadé qu’il n’y a actuellement rien que l’UEFA ou les instances puissent faire pour contrôler le monopole économique de Manchester City et du PSG sur le marché des transferts. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page