RMC

L’OM va pleurer, Di Meco dénonce le coupable

Décidément, l’OM se trouve dans une passe très compliquée en championnat Défaits à domicile face à Monaco en clôture de la 27e journée de Ligue 1 (0-1), les Olympiens restent sur trois matches de rang sans succès. 

Et dire qu’il n’y a pas si longtemps de cela, l’OM était confortablement installé à la deuxième place du classement avec quatre points d’avance sur l’OGC Nice. Désormais, les Marseillais pointent à la troisième place et voient se rapprocher, de plus en plus vite, un amoncèlement d’équipes. De quoi douter fortement d’une présence sur le podium à l’issue de la saison en cours.

Face à l’AS Monaco, on a pu admirer toutes les failles de l’Olympique de Marseille au grand jour. Surtout lors du second acte où on a eu la nette impression que les Phocéens n’avaient aucune réponse à apporter sur le rectangle vert. Une situation qui inquiète fortement Eric Di Meco, comme celui-ci l’a expliqué sur les ondes de RMC. Pour l’ancien latéral gauche, il y a un coupable à tout cela : Jorge Sampaoli et sa faculté à ne jamais aligner le même XI de départ.

« Tout est encore jouable pour l’OM. ON ne peut pas dire hier que l’OL peut encore se qualifier en Ligue des Champions et dire aujourd’hui que c’est fini pour l’OM. J’aimerais, jusqu’à la fin de la saison, que Jorge Sampaoli fasse une équipe qui change le moins possible. Je pense qu’en tant que footballeur on a tous adoré évoluer dans certaines équipes parce qu’on avait nos habitudes avec certains coéquipiers. Des automatismes qui peuvent te permettre de terminer une saison quand cela va moins bien d’un point de vue physique. On dit que c’est dur physiquement pour l’OM, mais c’est dur pour toutes les équipes et peu importe les compétitions. Et quand ton équipe se connait par cœur, tu peux peut-être mieux appréhender cette fatigue. Les problèmes dans le vestiaire, les états d’âme de Milik… Je suis malheureux, parce qu’on la voyait venir cette situation. Le football, c’est simple à un moment donné tu fais jouer un latéral gauche à gauche, un latéral droit à droite et tu fais jouer les meilleurs joueurs… Je ne comprends pas Jorge Sampaoli », a déclaré, excédé, un Eric Di Meco totalement dépassé par les agissements du technicien argentin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page