RMC

Médias : Aulas accusé, RMC victime d’un boycott des instances !

A force de critiquer les dirigeants du football français, la radio RMC a provoqué leur colère. Résultat, Daniel Riolo croit savoir que les instances souhaitent boycotter le média.

Alors que le football français traverse une période compliquée, à cause des nombreux incidents impliquant des supporters, les plus hauts dirigeants restent muets. Le président de la Ligue de Football Professionnel Vincent Labrune n’a pas encore été entendu sur le sujet. Et du côté de la Fédération Française de Football, la mise au point de Noël Le Graët est toujours attendue. Un silence incompréhensible pour Daniel Riolo, d’autant que ces instances trouvent le temps de s’attaquer à RMC.

« Vincent Labrune n’a toujours pas pris la parole. Rien, pas un mot. Et Noël Le Graët, qui est quelque part son N+1 puisque la Ligue est une délégation du ministère, aurait également pu s’exprimer… Rien. A quel moment vont-ils le faire ? Le président de la LFP n’a rien dit, à part deux-trois communiqués. En revanche, toute cette famille du football s’est réunie il n’y a pas très longtemps pour dire que RMC leur cassait les pieds. Et pour tenter de voter une sorte de boycott du football français à notre égard. Là, ils se sont unis, ils ont décidé », a révélé le journaliste de la radio.

« C’est JMA qui a demandé ça »

« Je parle de la LFP et de la FFF qui, échaudées par nos critiques incessantes, sont en train de fomenter une sorte de petit boycott ou guéguerre à l’encontre de notre média qui les critique trop. Si on peut éviter d’envoyer des joueurs ou des présidents en interview… Bref, s’ils peuvent nous faire chier, ils vont essayer de nous faire chier. C’est la conception du président de la LFP et de Jean-Michel Aulas. Je précise que c’est Jean-Michel Aulas qui a demandé ça. Il peut attaquer ce qu’il veut, j’ai toutes les preuves. Ils ont demandé à ce qu’on boycotte RMC parce qu’on les critique trop », a ajouté Daniel Riolo, prêt à en découdre avec le patron de l’Olympique Lyonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page