RMC

Nantes : Kolo Muani à Francfort, Kévin Diaz est excité

Libre en juin prochain, l’attaquant du FC Nantes Randal Kolo Muani s’est déjà engagé avec l’Eintracht Francfort. Une nouvelle aventure qui fait déjà saliver le consultant Kévin Diaz.

Le FC Nantes peut s’en mordre les doigts. Alors que sa cote ne cesse d’augmenter, Randal Kolo Muani s’apprête à quitter son club formateur à la fin de son contrat cet été. L’attaquant de 23 ans a déjà signé en faveur de l’Eintracht Francfort qu’il rejoindra pour la saison prochaine. Au vu de son talent et de sa situation, le Nantais avait peut-être les moyens de viser plus haut. Mais pour le consultant Kévin Diaz, Randal Kolo Muani a pris la bonne décision.

« Kolo Muani, aujourd’hui, il n’est pas loin d’être exceptionnel pour le niveau de la Ligue 1, a commenté le spécialiste de RMC. Personnellement, je trouve son choix d’aller à Francfort très intéressant. Parce que la marche n’est pas trop haute. Il ne va pas aller dans un top club pour être le troisième ou quatrième choix. Il va aller dans un club comme Francfort, un peu comme l’ont fait Moussa Diaby ou Christopher Nkunku, de jeunes joueurs français talentueux. Je crois que Lyon était intéressé par Kolo Muani cet hiver. Mais on sait que les clubs allemands suivent ce genre de joueur depuis longtemps. »

« Est-ce que les joueurs français ne commencent pas à prendre exemple sur Diaby ou Nkunku ? La Bundesliga attire. Dans ce football de transition, où ça va d’un but à l’autre, honnêtement quand je vois les qualités de Kolo Muani, c’est difficile de trouver un meilleur championnat pour progresser, parce qu’il en a encore besoin, a estimé Kévin Diaz. Ce qu’il arrive à faire à pleine vitesse, avec cette conduite de balle vraiment très précise, ce qu’il fait avec ses dribbles chaloupés alors que c’est un grand joueur en termes de mensuration, c’est vraiment très encourageant pour la suite. » En attendant son départ, le Bleuet mènera l’attaque de Nantes dans la course aux places européennes, et en finale de la Coupe de France contre Nice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page