RMC

OL : Aulas va « mettre le bordel », Éric Di Meco l’annonce

Après avoir été auditionné devant le Conseil d’Etat jeudi avec les clubs d’Amiens et de Toulouse, l’Olympique Lyonnais espère recevoir une bonne nouvelle en début de semaine prochaine.

Alors que le football va reprendre ses droits du côté de l’OL, sachant que les joueurs de Rudi Garcia vont reprendre le chemin de l’entraînement dès lundi prochain, le club rhodanien souhaite que la saison 2019-2020 de Ligue 1 aille à son terme. C’est pour cela que Jean-Michel Aulas s’est rendu à Paris pour aller devant le Conseil d’Etat. Suite à de longs débats, le juge des référés Bertrand Dacosta devra trancher. Soit en faveur de la Ligue, en lui donnant raison sur l’arrêt du championnat dès le mois d’avril, soit en faveur d’un ou des trois clubs plaignants. Mais si les recours d’Amiens et de Toulouse ont encore une infime chance d’aboutir sur une Ligue 1 à 22 clubs, sans descente donc, la plainte de l’OL n’a aucune chance d’aller au bout, car le championnat pourra difficilement reprendre en juillet et se terminer avant la fin du mois d’août, et le début du prochain exercice… Autant dire que si l’OL est le seul club lésé dans l’affaire, on n’a pas fini d’entendre le président Aulas. Une crainte partagée par Éric Di Meco.

« Le problème, c’est qu’il n’a pas été bon »

« Si le Conseil d’Etat demande une Ligue 1 à 22 clubs, il y aura deux clubs sur trois qui seront contents, à savoir Amiens et Toulouse. Et le cocu dans l’histoire, ce sera encore Aulas, car lui, ça ne changera pas sa situation… On ne sait pas ce qui va se passer. Mais la saison ne reprendra pas en L1, c’est trop tard. Aulas, c’est un président important et charismatique. Il a fait de grandes choses dans son club, il a gagné plein de combats dans sa carrière. Il a d’ailleurs eu une hégémonie sur le foot français que personne d’autre n’a eu pendant aussi longtemps. Pour une fois que tu perds, tu prends tes armes. Mais le problème, c’est qu’il n’a pas été bon. Même quand il n’est pas bon, il veut gagner. Mais non ! Quand tu as été bon pendant 20-30 ans, que tu as toujours gagné, que tu as écrasé les autres, le jour où tu ne gagnes pas, tu vas mettre le bordel… », a lancé le consultant de RMC, qui estime donc qu’Aulas va devoir accepter la défaite, car c’est bien un revers qui se dessine dans ce combat-là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer