RMC

OL : Avec Bosz, Aouar n’a plus aucune excuse

Un peu décevant lors du dernier match de l’Olympique Lyonnais contre Monaco en Ligue 1, Houssem Aouar peine vraiment à retrouver son meilleur niveau.

En 2020, pendant le Final 8 de la Ligue des Champions, lors duquel l’OL avait été jusqu’en demi-finales contre le Bayern Munich, Houssem Aouar faisait clairement partie des meilleurs milieux de terrain au monde. Mais depuis, le Gone a baissé en régime. Déjà parce qu’il n’a pas réussi à intégrer l’effectif d’un top club européen, comme la Juventus ou Manchester City, lors du mercato suivant ses exploits. Une lente dégringolade qui lui a fait vivre une dernière saison compliquée sous les ordres de Rudi Garcia. Désormais entre les mains de Peter Bosz, Aouar remonte peu à peu à la surface. Auteur d’un bon derby contre l’ASSE avant la trêve internationale d’octobre avec un but (1-1), le joueur de 23 ans est un peu retombé dans ses travers face à Monaco. Relégué dans l’ombre de Paqueta, Aouar a moins de magie dans les pieds qu’auparavant. Ce qui signifie donc que sa place dans l’équipe-type de l’OL n’est plus assurée, face à Guimaraes ou Caqueret. Une tendance partagée par Edward Jay.

« Je ne pense pas que l’histoire entre Aouar et l’OL soit terminée »

« Aouar avait des circonstances atténuantes en début de saison. Car il soignait une pubalgie, il n’était pas forcément dans le moule de Bosz. Mais là, on sent qu’il est dans l’ADN du coach. Comme Cherki, il a fait les efforts pour franchir un cap. Aouar fait des choses bien. Physiquement, il est revenu à un bon niveau. Il fait les efforts qu’il ne faisait plus il y a quelques semaines. Mais il est quand même un peu sifflé par le public lyonnais. Et notamment quand il a raté une grosse occasion contre Monaco, avant de s’arrêter net. Du Houssem Aouar d’avant. Les supporters sont partagés. Tout le monde est derrière Bosz et cette notion de collectif. Donc le leadership est pour le coach, et plus pour Aouar, comme cela a été le cas avec Garcia. Après, je ne pense pas que l’histoire entre Aouar et l’OL soit terminée. Mais ce n’est pas simple de revenir d’un problème aux adducteurs… Il est aussi en manque de confiance. Il faut qu’il persévère. Surtout qu’il a le bon coach pour progresser. Donc il faut qu’il en profite », a détaillé le correspondant de RMC à Lyon, qui pense qu’Aouar va devoir se faire violence pour viser plus haut. Car tous les suiveurs de Lyon savent qu’il a le potentiel pour jouer dans les plus grands clubs au monde. Mais à lui de le prouver chaque week-end sous le maillot de l’OL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page