RMC

OL : Ce n’est pas non plus la prison avec Bosz et Juninho

Lourdement défait sur la pelouse de Rennes le week-end dernier (1-4), l’Olympique Lyonnais de Peter Bosz est remis en question par les suiveurs de la Ligue 1.

Après sa victoire contre Lens, alors dauphin du PSG, et sa brillante qualification pour les huitièmes de finale de l’Europa League, le club rhodanien semblait inarrêtable. Mais dimanche, l’OL est tombé de très haut en subissant une déculottée en Bretagne. Un lourd revers qui s’est accompagné de comportements douteux chez certains joueurs. Car hormis l’embrouille entre Dubois et Boateng sur la pelouse, l’affaire du penaltygate entre Paqueta et Aouar a aussi fait couler beaucoup d’encre… Si fort que certains suiveurs de l’OL ont maintenant des doutes sur la réussite de Peter Bosz. Lié avec Juninho, le coach néerlandais serait un peu trop exigeant selon certains, la punition de Paqueta pour un retard à une causerie d’avant-match à Prague en C3 l’attestant. Malgré tout, Edward Jay explique que le groupe lyonnais valide bien la méthode du duo Juninho – Bosz.

« Bosz et Juninho ne sont pas des policiers »

« Bosz et Juninho ne sont pas des policiers. Les règles dans le vestiaire sont changeables. Tout le monde adhère à la méthode Bosz. Surtout quand on voit les progrès réalisés par Aouar ou Cherki. S’ils ont avancé comme ça, c’est qu’ils ont compris un certain nombre de messages. Après, un entraîneur est un homme de résultats. Et pour l’instant, Lyon a pris 19 points sur 39, ce n’est pas beaucoup… On peut critiquer le coach malgré son statut de chouchou. Je n’ai pas trop compris son onze de départ contre Rennes avec son 4-3-3. Surtout que l’OL avait des certitudes en 4-2-3-1 avec Caqueret et Guimaraes. Pourquoi rajouter Thiago Mendes au milieu ? Pourquoi Slimani n’est pas resté en pointe comme en Europa League pour mettre Paqueta en 10 ? Bosz n’a pas été bon, il l’a dit lui-même. Son équipe est mise en danger : Lopes a fait 50 arrêts et l’OL a pris 21 buts ! Les chiffres parlent. Après, Bosz demande encore du temps. Il trouve quand même que son équipe a bien avancé en quatre mois », a constaté le correspondant de RMC à Lyon, qui sait que l’OL n’est qu’à quatre points du podium avant de retrouver l’OM à la fin du mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page