RMC

OL : Comment recadrer Aulas ? Courbis donne une leçon à Garcia

Dans un entretien accordé à RMC, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a clairement laissé entendre que l’entraîneur Rudi Garcia ne serait pas conservé pour la saison prochaine. A la place du technicien, Rolland Courbis lui aurait répondu.

Rudi Garcia n’a pas dû apprécier. Sous contrat jusqu’en juin prochain, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais pensait attendre la fin de la saison pour connaître son sort. Mais son supérieur Jean-Michel Aulas a déjà vendu la mèche. En effet, le président du club rhodanien a quasiment annoncé le départ de son coach dans quelques mois. De quoi placer le technicien dans une position inconfortable, sauf peut-être si ce dernier suit les conseils de Rolland Courbis.

« Avant dire de dire qu’il l’a tué, attendons la réaction de Rudi, a prévenu le consultant de RMC. Si je suis Rudi Garcia et que tu me poses la question le lendemain, je ne vais pas changer mes habitudes, je vais mettre un peu d’humour et être à moitié ironique. “Je suis surpris qu’on puisse poser la question à mon président sans me demander si j’ai prévu de rester à Lyon dans le cas où l’on voudrait me garder. Là, nous ne sommes pas dans cette période.” C’est la pirouette pour éviter que l’on dise que ça va le fragiliser. »

Courbis ne se laisserait pas bouffer

Puis Courbis se serait directement adressé à Aulas. « “Ce n’est pas parce que tu es mon employeur que tu vas m’empêcher de te répondre comme je le veux, dans mon intérêt, dans le tien et dans celui du club, aurait-il lâché. Je vais quand même te rappeler que pour moi, je suis avec un effectif extraordinaire mais avec une quantité qui n’est pas évidente à gérer. Je viens de faire un bon parcours en Ligue des Champions. Tuchel a été en finale, moi j’ai été en demi-finale.” »

« “Le classement de l’OL, on le verra au soir de la 38e journée, si c’est un championnat à 38 journées. La Coupe de France, je ne suis pas encore éliminé. Et si par exemple, Lyon me remplace, peut-être que depuis le mois de janvier, j’aurai déjà signé dans un autre club. Excusez-moi.” C’est un discours qui me permet d’avoir une certaine personnalité et de ne pas me faire bouffer par mon président, a expliqué le coach expérimenté. Et vis-à-vis de mes joueurs, je leur dirais : “je suis très content d’être avec vous, peut-être qu’au mois de juin, avec l’énorme contrat que me proposera Lyon, je ne resterai pas.” » Reste à savoir si Garcia oserait défier JMA.

toto

2 commentaires

  1. c’est incroyable qu’un mec comme lui donne des lecons de dialogue et communication a un autre entraineur ou president ; il change ou est vire tous les 6 mois de son poste ;Cela prouve ses valeurs ; et puis ses frasques judiciaires on en parle ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page