RMC

OL : Florent Gautreau prononce le divorce entre Aulas et les supporters

En réaction à une banderole avant le derby contre l’AS Saint-Etienne, l’Olympique Lyonnais a condamné les mots utilisés par ses supporters. Un échange tendu qui, selon Florent Gautreau, montre que le président Jean-Michel Aulas s’est mis une partie des fans à dos.

« Ils sont à l’agonie… achevez-les ». Avant le derby contre l’AS Saint-Etienne, la banderole du groupe Lyon 1950 n’a pas plu à l’Olympique Lyonnais. Le club rhodanien a en effet réagi via un tweet en affirmant qu’aucune « rivalité sportive ne peut justifier de tels propos, encore plus quand ils prennent ensuite corps négativement dans nos stades ». Sans surprise, cette réponse a agacé le groupe de supporters, dont le communiqué a été accompagné d’une nouvelle banderole en guise de tacle. « Lyon 1950 condamne le jeu proposé par l’OL à l’intérieur des infrastructures de L1 depuis des années », a lâché l’association.

Pour Florent Gautreau, il est clair que le président Jean-Michel Aulas a perdu le soutien d’une partie des supporters. « L’autre événement important, c’est ce début de divorce, ou ce divorce qui existe déjà entre certains supporters et leur président, a souligné le journaliste de RMC. C’est ça qui est capital dans tout ce que l’on a vécu ce mercredi, en dehors du débat sur le niveau d’intelligence des supporters, ou sur le niveau de chambrage nécessaire avant un derby. Ce qui est capital, c’est jusqu’à quel point Jean-Michel Aulas est-il en train de perdre une partie des supporters ? »

« Quand les supporters disent “dans les infrastructures de l’OL, nous ce qu’on aimerait, c’est avoir un peu plus de jeu”, je me dis que c’est quand même un retour de bâton terrible pour Jean-Michel Aulas qui a fait le pari d’être boutiquier, de défendre uniquement son club et ses supporters dans toutes les polémiques qu’il y a eues récemment. Et les supporters lui renvoient le boomerang en lui disant : “Vous pouvez défendre ce que vous voulez, mais ce que vous dites sur Juninho, ça ne passe pas.” Donc il y a un divorce qui est en train de naître entre au moins une partie des supporters et leur président », a insisté Florent Gautreau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page