RMC

OL : Garcia a trouvé sa tactique, c’est pas trop tôt

En dominant largement Angers le week-end dernier (3-0), l’Olympique Lyonnais a conservé un infime espoir dans la course au titre en Ligue 1.

Depuis plusieurs semaines, tous les suiveurs du club rhodanien réclamait un changement tactique à Rudi Garcia. Mais malgré les mauvais résultats, l’entraîneur lyonnais s’entêtait avec le 4-3-3 et son jeu stéréotypé autour de Memphis Depay. Mais miracle, la semaine passée, après un nouvel échec contre Lens le 3 avril dernier, l’ancien coach de l’OM a enfin changé. D’abord en Coupe de France face au Red Star jeudi, puis contre Angers dimanche. Deux matchs bouclés par une qualification et une nette victoire, la première en L1 depuis plus d’un mois. Avec ce tout nouveau 4-2-3-1, l’OL a retrouvé des couleurs. De quoi ravir Edward Jay.

« Il y a tout pour plaire dans ce schéma-là »

« Garcia avait déjà tenté le 4-2-3-1 en Coupe de France. En L1, il ne voulait pas enlever son 4-3-3 car il disait que c’était le schéma qui avait amené l’OL en tête du championnat. Il ne voulait pas changer et faisait toujours confiance aux mêmes joueurs. Là, Aouar et Kadewere sont blessés, Thiago Mendes est en méforme. Ces absences ont conduit à un changement. Ce 4-2-3-1, est-ce la volonté de Garcia ou est-ce la volonté de la direction au-dessus de lui ? Peut-être qu’il obéit aux exigences du moment. Mais la victoire contre Angers montre que Lyon peut faire le sprint final sans Aouar, qui est blessé. C’est un signal pour Guimaraes et Caqueret. Maintenant, c’est le collectif qui prime. D’ailleurs, Memphis Depay joue sur le côté et se sacrifie par rapport à Slimani. Il y a tout pour plaire dans ce schéma-là », a lancé le correspondant de RMC à Lyon, qui pense que l’OL peut réaliser un joli sprint final avec ce renouveau tactique. De là à viser encore le titre de champion ? Ce sera compliqué, sachant qu’à six journées de la fin, les Gones ont cinq points de retard sur le LOSC…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page