RMC

OL : L’arbitre a-t-il menti ? Simone Rovera défend Aulas

Suspendu pour dix matchs, dont cinq avec sursis, Jean-Michel Aulas nie les accusations de Ruddy Buquet. Pour le président de l’Olympique Lyonnais, l’arbitre a mal interprété ses propos après l’arrêt du match face à l’Olympique de Marseille.

Furieux après l’arrêt définitif de l’Olympico, Jean-Michel Aulas s’en était pris à Ruddy Buquet. « La compétition dépend de la LFP, vous de la FFF, je fais malheureusement partie du Comex et ça ne va pas en rester là », aurait lâché le président de l’Olympique Lyonnais, selon les mots retranscrits dans le rapport de l’arbitre. L’homme en noir décrivait une véritable menace de la part du dirigeant, suspendu pour 10 matchs dont cinq avec sursis. Une sanction injustifiée pour Jean-Michel Aulas, qui assure que ses propos ont été mal interprétés. Sa défense ne convainc pourtant pas grand monde, si l’on excepte son coach Peter Bosz qui traite l’arbitre de menteur, et le journaliste Simone Rovera.

« Cette histoire continue d’être très floue pour moi, a commenté le chroniqueur de RMC. Parce que les propos de Peter Bosz remettent encore de l’essence sur le feu, comme on dit en Italie. Je trouve que Jean-Michel Aulas a raison de dire ça s’il considère que sa version n’est pas prise en considération et que ses propos ont été déformés. Je trouve que c’est même trop “soft” si vraiment sa version est totalement différente. C’est pour ça que son discours est un peu politique. Si tout s’était déroulé de façon vraiment différente, je pense que Jean-Michel Aulas aurait eu un discours beaucoup plus fort. »

« Je pense aussi qu’il cherche à apaiser la situation, a poursuivi le journaliste italien. Mais il faudrait croire au rapport de l’arbitre, et ne pas croire Jean-Michel Aulas ? C’est ça la question. On a deux versions différentes qui s’opposent. On part du principe que l’arbitre a toujours raison. Mais ce soir-là, il y a eu plusieurs moments de discussions entre les acteurs, pas seulement cette réunion officielle à laquelle tout le monde n’a pas participé au même moment. Trouver une seule vérité sur cette soirée, pour moi c’est impossible. » La commission de discipline y est visiblement parvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page